Aux Philippines, l’espoir qu’une guérilla s’achève

© 20 minutes

— 

Des séparatistes musulmans philippins promettent de traquer les islamistes. Le Front moro islamique de libération (MILF) va aider les autorités de Manille à « interdire ou interpeller les éléments terroristes » opérant dans les régions sous son contrôle. Une liste de 53 islamistes lui a été remise : elle comprend des rebelles soupçonnés d’entretenir des liens avec l’organisation Jamaah Islamiya, accusée de l’attentat qui avait fait 202 morts sur l’île indonésienne de Bali, en 2002. Le MILF lutte depuis 1978 pour l’indépendance de Mindanao, île du sud à majorité musulmane tandis que les Philippines sont principalement catholiques. Il s’est par ailleurs dit prêt à renoncer à son exigence d’un Etat islamique indépendant sur l’île.