Premières élections libres au Liban

© 20 minutes

— 

Le retrait syrien achevé, les Libanais ont voté hier à Beyrouth pour la première étape des législatives. Grande favorite, l’opposition sunnite menée par Saad Hariri, fils de l’ancien Premier ministre assassiné Rafic Hariri. Mais la participation n’a pas dépassé 28 %. En cause, la victoire annoncée de la liste Hariri et l’appel au boycott lancé par le général chrétien Michel Aoun, opposé à un mode de scrutin confessionnel.