Nucléaire iranien : la tension monte d'un cran

©2006 20 minutes

— 

Dur contre durs

L'Iran a annoncé hier qu'il reprendrait l'enrichissement industriel d'uranium si son dossier nucléaire était renvoyé devant l'ONU

Or, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne ont justement élaboré hier un projet de résolution demandant à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de transférer le dossier

Cette résolution doit être examinée par l'AIEA aujourd'hui

La tension a donc augmenté d'un cran, d'autant que le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a qualifié de « puissances de paille » les cinq grands, et a déclaré vouloir traîner Bush « devant le tribunal des peuples »

Le président américain a de son côté annoncé mardi, dans son discours sur l'état de l'Union, qu'il voulait réduire la dépendance au « pétrole qui vient de régions instables du monde »

George W

Bush a fixé comme objectif aux Etats-Unis de réduire de 75 % les importations de pétrole du Moyen-Orient d'ici à 2025

Le jour même, Téhéran avait pourtant exclu de recourir à l'arme pétrolière

Le bras de fer est donc désormais doublé d'un dialogue de sourds