Le Hamas refuse de satisfaire les exigences du Quartette

©2006 20 minutes

— 

C'est donnant donnant

Réunis lundi à Londres, des représentants des Etats-Unis, de Russie, de l'ONU et de l'Union européenne ont conditionné la poursuite des aides à l'Autorité palestinienne au rejet par le Hamas de la violence, à la reconnaissance d'Israël et au respect de la « feuille de route »

Ils ont accordé un délai de deux à trois mois au Hamas, vainqueur des législatives palestiniennes, jusqu'à la formation du gouvernement

D'ici là, ils continueront de financer l'Autorité palestinienne

Le chef de file du Hamas, Ismaël Haniyeh, s'est gardé de riposter frontalement

Mais sur le fond, la position du mouvement radical n'a pas bougé

« Nous rappelons à la communauté internationale que le Hamas est venu au pouvoir par la voie d'élections honnêtes et non par les armes ou un coup d'Etat militaire

Elle doit respecter les résultats », a-t-il insisté, dénonçant les conditions «injustes » du Quartette

F V