Un député sous l'oeil de « Big Brother »

©2006 20 minutes

— 

londres (royaume-uni) De notre correspondant Sous les huées du public, l'homme sort de trois semaines confiné dans la maison de « Big Brother »

Le sourire crispé sous sa moustache blanche, le député britannique (ex-travailliste) George Galloway découvre avec stupeur la furie qu'il a déclenchée dans la presse pendant son passage dans l'émission de téléréalité

Officiellement, ce personnage controversé a accepté de participer à l'émission afin d'atteindre les millions de personnes qui ne s'intéressent pas à la politique

Mais les téléspectateurs se souviendront surtout de lui agenouillé, imitant un chat en lapant du lait dans la main d'une actrice

Avant son éviction, mercredi dernier, un groupe d'électeurs de sa circonscription avait calculé sur un site Internet ce qu'il en coûtait au contribuable

Aujourd'hui, le député réplique qu'il n'a pas touché son indemnité parlementaire pendant l'émission

Il a cependant été payé pour son apparition – une somme confidentielle, mais qui serait proche de 100 000 E, selon The Guardian

La classe politique, elle aussi révulsée, a unanimement condamné Galloway

L'ancien ministre européen de Tony Blair, Denis MacShane, s'est fendu d'un billet dans la presse le ridiculisant

George Galloway n'en est pas à sa première controverse

Il est accusé par les Etats-Unis d'avoir détourné de l'argent du programme « Pétrole contre nourriture »

A la suite d'une nouvelle enquête des Nations unies, le département des fraudes fiscales vient de décider de rouvrir son dossier

Le volet concerne l'argent qu'il aurait touché du régime de Saddam Hussein

Eric Albert