Marée noire : «La pire catastrophe écologique» aux Etats-Unis selon la Maison Blanche

ENVIRONEMENT La fuite de pétrole n’a toujours pas été réparée...

J.C. avec agence

— 

Des équipes de nettoyage s'affairent, le 24 mai 2010, pour effacer les traces de la marée noire sur la plage de Port Fourchon, en Louisiane.
Des équipes de nettoyage s'affairent, le 24 mai 2010, pour effacer les traces de la marée noire sur la plage de Port Fourchon, en Louisiane. — P.SEMANSKY/SIPA

C’est «probablement la pire catastrophe écologique qu'aient dû affronter les Etats-Unis». Carol Browner, la conseillère du président Obama pour les questions d'environnement n’a pas maché pas ses mots dimanche sur NBC lorsqu’elle a été interrogée sur la marée noire qui souille le golfe du Mexique depuis cinq semaines.

Pire que le naufrage d el’Exxon Valdez

«C'est sans aucun doute la pire marée noire», a-t-elle ajouté alors qu’elle s'exprimait dans le programme dominical de NBC «Meet the Press». «Cela veut dire qu'il y a plus de pétrole qui s'écoule dans le golfe du Mexique qu'à n'importe quel autre moment de notre histoire. Et cela signifie qu'il y a davantage de pétrole» que lors de la marée noire provoquée par le naufrage de l'Exxon Valdez en Alaska en 1989, a souligné Carol Browner.

Samedi, une nouvelle tentative de colmatage de la fuite de pétrole à l'origine de la marée noire a échoué. Le groupe pétrolier BP a annoncé qu'il allait se tourner vers une nouvelle méthode pour mettre fin à la fuite. Selon les estimations d'experts, entre 60.000 à 94.000 tonnes de pétrole se sont déversées dans le golfe du Mexique depuis l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon le 20 avril.