Nouveau scandale des notes de frais, un ministre du gouvernement britannique démissionne

GRANDE-BRETAGNE Le secrétaire d'Etat au Trésor David Laws aurait perçu 47.100 euros en notes de frais...

Avec agence

— 

Le secrétaire d'Etat britannique au Trésor David Laws, le 18 mai 2010 à Londres.
Le secrétaire d'Etat britannique au Trésor David Laws, le 18 mai 2010 à Londres. — REUTERS

Un important ministre libéral-démocrate du nouveau gouvernement britannique dirigé par les conservateurs a annoncé samedi sa démission, après que le quotidien Daily Telegraph eut révélé qu'il avait indûment perçu plus de 40.000 livres (47.100 euros) en notes de frais.

«Je ne sais pas comment je pourrais continuer mon travail crucial sur le budget et le contrôle des dépenses alors que je suis confronté aux conséquences privées et publiques des récentes allégations», a déclaré le secrétaire d'Etat au Trésor David Laws qui fait figure de numéro deux au ministère des Finances. Le Daily Telegraph avait révélé que David Laws, un ancien banquier devenu millionnaire, avait indûment perçu plus de 40.000 livres (47.100 euros) en notes de frais. Le ministre avait dû présenter ses excuses vendredi soir.

David Laws a perçu en tant que député ces indemnités réclamées pour des chambres louées dans des maisons appartenant à son compagnon, en contradiction avec une loi qui interdit depuis 2006 aux parlementaires «de louer un logement auprès d'un conjoint».

Ces révélations sont embarrassantes pour le chef du gouvernement de coalition, le conservateur David Cameron, qui a promis d'assainir la politique, après le vaste scandale de l'été dernier sur les notes de frais indûment réclamées par des parlementaires.