20 Minutes : Actualités et infos en direct
Récap'Volodymyr Zelensky aux Etats-Unis au 656e jour de guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : L’appel de la dernière chance de Zelensky et les deux nouveaux sous-marins nucléaires de Poutine

Récap'« 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine
Volodymyr Zelensky, photographié le 25 novembre 2023 à Kiev, se rendra au Congrès américain le mardi 12 décembre 2023 avant d'aller à la Maison Blanche où il échangera avec Joe Biden.
Volodymyr Zelensky, photographié le 25 novembre 2023 à Kiev, se rendra au Congrès américain le mardi 12 décembre 2023 avant d'aller à la Maison Blanche où il échangera avec Joe Biden. - AFP / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SER
Marion Pignot

M.P. avec AFP

L'essentiel

  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février 2022. Tous les soirs, 20 Minutes vous propose son récap du conflit russo-ukrainien.
  • Une déclaration marquante, un chiffre-clé, les tendances de fond… Voici les informations essentielles pour mieux comprendre une guerre d’une ampleur inédite sur le sol européen.
  • Ce lundi, Volodymyr Zelensky est arrivé à Washington où il espère obtenir le déblocage pour son pays en guerre d’une enveloppe capitale.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Entre les déclarations fortes, les avancées sur le front et le bilan des combats, voici l’essentiel de la journée.

Le fait du jour

C’est l’appel de la dernière chance : le président ukrainien Volodymyr Zelensky est arrivé ce lundi à Washington où il espère obtenir le déblocage pour son pays en guerre d’une enveloppe capitale. Les Etats-Unis sont le plus important soutien militaire à Kiev, mais la promesse du président démocrate Joe Biden de continuer à appuyer financièrement l’Ukraine est sérieusement mise en péril. Le Congrès américain a ainsi échoué la semaine dernière à voter un volet de plus de 61 milliards de dollars pour ce pays en guerre.

Volodymyr Zelensky espère donc avec sa visite accentuer la pression sur l’allié américain. Le président ukrainien a prononcé un discours, aux côtés du ministre américain de la Défense Lloyd Austin. « Nous espérons pouvoir compter sur vous », a-t-il lancé avant d'ajouter : tout retard dans l'aide à l'Ukraine est un « rêve devenu réalité » pour Vladimir Poutine. Le président russe doit « perdre » la guerre a encore plaidé Zelensky, vêtu d'un pull kaki floqué du message: « Je suis Ukrainien ».

Mais mardi sera sans aucun doute la journée la plus cruciale de son déplacement. En début de matinée, Volodymyr Zelensky se rendra au Congrès américain puis à la Maison-Blanche où il échangera avec son homologue américain, Joe Biden.

La phrase du jour

« J’espère que l’unité de l’Union européenne ne sera pas brisée, car ce n’est pas le moment d’affaiblir notre soutien à l’Ukraine. » »

Tels sont les mots du patron de la diplomatie européenne Josep Borrell, à son arrivée à Bruxelles pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE. A noter qu’à trois jours d’un sommet européen crucial qui doit décider de la suite de son parcours vers l’UE, l’Ukraine s’inquiète d’une absence de consensus parmi les 27, sur fond de cavalier seul de la Hongrie.

Le chiffre du jour

2. C’est le nombre de sous-marins nucléaires inauguré ce lundi par Vladimir Poutine, en déplacement dans le Grand Nord. Ces nouveaux sous-marins nucléaires rejoindront la flotte russe, promettant de continuer à « accroître la puissance navale » du pays, a assuré le président russe.

La tendance du jour

Les territoires occupés par la Russie dans l’est et le sud de l’Ukraine prendront part à la présidentielle russe de mars 2024, a annoncé la Commission électorale, un scrutin qui doit voir la réélection de Vladimir Poutine. Les membres de la Commission ont adopté « à l’unanimité » la résolution approuvant cette modalité, a déclaré l’un de ses responsables, Nikolaï Boulaïev, à l’agence de presse d’Etat Tass.

La Russie a déjà organisé plusieurs scrutins dans ces territoires (Zaporijjia, Kherson, Donetsk et Lougansk) dont elle a proclamé l’annexion en septembre 2022, malgré les combats, les condamnations de la communauté internationale et le fait que Moscou ne contrôle que partiellement ces régions. Dès la semaine dernière, le ministère ukrainien des Affaires étrangères avait estimé que l’organisation de scrutins dans ces régions était « nulle et non avenue » et « viole le droit international ».

Tout sur la guerre en Ukraine

Pou rappel, Vladimir Poutine a annoncé vendredi être candidat pour un cinquième mandat à la présidentielle du 17 mars en Russie. Le chef de l’Etat russe, qu’une révision constitutionnelle de 2020 autorise à être candidat encore en 2030, peut théoriquement se maintenir au Kremlin jusqu’en 2036, l’année de ses 84 ans. Sa réélection ne fait guère de doute, d’autant que l’opposition a été démantelée par la répression.

Sujets liés