20 Minutes : Actualités et infos en direct
originalCes squatteurs espagnols ont tout tenté pour empêcher leur expulsion

Espagne : Des squatteurs se coincent les bras dans du ciment pour ne pas être expulsés

originalAu total, l’opération des policiers catalans a duré plus de neuf heures
En Espagne, des squatteurs ont plongé leurs bras dans du ciment pour éviter d'être expulsés. (illustration)
En Espagne, des squatteurs ont plongé leurs bras dans du ciment pour éviter d'être expulsés. (illustration) - stevepb / Pixabay / Pixabay
20 minutes avec agence

20 minutes avec agence

Du ciment. C’est la solution originale qu’ont trouvée des squatteurs afin de compliquer leur expulsion d’un bâtiment situé à Santa Coloma de Gramenet, une commune de la banlieue de Barcelone (Espagne). L’opération des forces de l’ordre, qui avait débuté peu après 5 heures jeudi, a duré neuf heures au total, selon L’Indépendant qui rapporte une information de 20 Minutos.

Car lorsqu’ils sont arrivés sur place, les policiers catalans ont été surpris de découvrir que deux squatteurs avaient tout simplement placé leurs bras… dans des fûts remplis de ciment. Deux autres occupants illégaux étaient « pris en sandwich » entre le bâtiment qui était squatté et un autre adjacent. Ils étaient coincés et ne pouvaient donc plus bouger. Résultat : les policiers ont dû les libérer à l’aide d’une scie. L’expulsion a ensuite pu reprendre son cours.

Les policiers ont muré les deux portes d’accès au bâtiment et ont également coupé les accès à l’eau et l’électricité qui avaient été installés par les squatteurs pour approvisionner la propriété. Deux agents de police ont été légèrement blessés durant cette longue opération, indiquent nos confrères. Une trentaine de personnes se sont déplacées pour empêcher les forces de l’ordre de pénétrer dans le lieu et certaines d’entre elles leur ont jeté des pierres et divers objets.

Sujets liés