20 Minutes : Actualités et infos en direct
Reprise des opérationsIsraël étend ses opérations à Gaza

Guerre Hamas – Israël : L’État hébreu étend ses opérations à Gaza

Reprise des opérationsAprès la fin de la trêve entre les deux belligérants vendredi, l’armée israélienne reprend ses opérations dans l’ensemble de la bande de Gaza
Des véhicules israéliens près de Sderot, au nord de gaza, le 29 octobre.
Des véhicules israéliens près de Sderot, au nord de gaza, le 29 octobre. - Frederic MUNSCH/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L’armée israélienne compte étendre ses opérations dans la bande de Gaza, ce lundi, déclarait la veille au soir son porte-parole, Daniel Hagari. « L’armée opère partout où le Hamas a des bastions », a-t-il justifié. Les soldats israéliens sont engagés dans une offensive terrestre depuis le 27 octobre dans le nord de Gaza, où ils ont pris le contrôle de plusieurs secteurs. Depuis la reprise des combats vendredi à l’expiration d’une trêve d’une semaine avec le Hamas, l’armée s’était principalement concentrée sur des raids aériens.

Dans la nuit, une frappe sur une entrée de l’hôpital Kamal Adwan, situé dans le nord de Gaza, a fait plusieurs morts selon l’agence palestinienne Wafa. Le gouvernement du Hamas accuse dans un communiqué l’armée israélienne d’une « grave violation » du droit humanitaire international. Israël accuse le Hamas d’avoir installé des infrastructures dans ou sous des hôpitaux et d’utiliser les civils comme des boucliers humains.

Fin de la trêve

Le ministère de la Santé du Hamas a affirmé dimanche que 15.523 personnes, dont 70 % de femmes et d’enfants, ont été tuées depuis le début des bombardements israéliens sur la bande de Gaza, menés en riposte à l’attaque sanglante du 7 octobre du mouvement islamiste palestinien contre Israël.

« Durant les heures passées, seuls 316 morts et 664 blessés ont pu être sortis des décombres et amenés dans des hôpitaux, mais beaucoup d’autres sont encore sous les décombres », a précisé le porte-parole du ministère, Ashraf Al-Qidreh. Un bilan qui s’alourdit depuis la fin de la trêve. En Israël, l’attaque lancée par des commandos du Hamas le 7 octobre a fait 1.200 morts, en majorité des civils, selon les autorités. L’armée a fait état lundi de cinq soldats tués, dont trois dimanche, depuis la reprise des combats vendredi.

D’autres opérations en Cisjordanie

Dans le sud de la bande de Gaza, les frappes ont visé massivement depuis vendredi la grande ville de Khan Younès et ses environs, où chaque jour désormais l’armée avertit dans des tracts largués sur certains quartiers qu’une « terrible attaque est imminente », et ordonne aux habitants d’en partir. Dimanche, des habitants ont fui la ville, à pied, entassés dans des charrettes ou en voiture, leurs affaires empilées sur le toit.

Tôt lundi, l’armée israélienne a également lancé des opérations dans différents secteurs de la Cisjordanie occupée, notamment à Jénine, où une trentaine de véhicules militaires sont déployés, selon l’agence palestinienne Wafa.

Sujets liés