20 Minutes : Actualités et infos en direct
LiveGuerre Hamas-Israël : Pour Netanyahou, la guerre continuera « jusqu’à ce que tous ses objectifs soient atteints »...
live

Terminé

Guerre Hamas-Israël : Pour Netanyahou, la guerre continuera « jusqu’à ce que tous ses objectifs soient atteints »...

LiveSuivez toute l'actualité du conflit avec nous en ce samedi 2 décembre
Benjamyn Netanyahou à Tel Aviv, le 18 Octobre 2023.
Benjamyn Netanyahou à Tel Aviv, le 18 Octobre 2023.  - Miriam Alster/AP/SIPA / SIPA
Xavier Regnier

X.R. avec AFP

L'ESSENTIEL

  • La trêve humanitaire entre Israël et le Hamas s'est terminée hier matin, après la libération d'une centrain d'otages et de 240 prisonniers palestiniens en une semaine. La reprise des bombardements israéliens a déjà fait plus de 240 morts dans la bande de Gaza, selon le Hamas.
  • L'armée israélienne a confirmée la mort de 5 otages retenus par le Hamas, et a donné leurs noms après avoir « informé les familles de leur décès ». Le corps de l'un d'entre eux a pu être rapatrié en Israël.
  • Deux combattants syriens pro-Hezbollah ont été tués samedi dans des frappes israéliennes contre des sites appartenant au mouvement armé libanais soutenu par l'Iran près de Damas, la capitale syrienne, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

A VOIR

A LIRE AUSSI


23h01

C’est la fin de ce live

Le live est fini pour aujourd’hui. Merci à tous d’avoir suivi avec nous les dernières actualités autour de la guerre Hamas-Israël. On se retrouve demain pour un nouveau direct.

22h22

Des camions d’aide arrivés dans Gaza

Ce samedi soir, le Croissant-Rouge palestinien a indiqué avoir « réceptionné des camions d’aide » via le terminal égyptien de Rafah, poste-frontière avec Gaza, les premiers depuis la fin de la trêve.

20h50

Selon Netanyahou, la guerre continuera « jusqu’à ce que tous ses objectifs soient atteints »

La guerre que mène Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza se poursuivra jusqu’à ce que « tous ses objectifs soient atteints », notamment la destruction du mouvement islamiste palestinien, a affirmé samedi soir le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. « Nous ne pouvons pas atteindre ces objectifs sans poursuivre les opérations au sol » qui « ont été essentielles pour parvenir aux résultats jusqu’ici », a-t-il ajouté, durant une conférence de presse.

18h14

Plus de 400 frappes israéliennes depuis hier

L'armée israélienne a affirmé avoir visé plus de 400 objectifs dans la bande de Gaza depuis vendredi, dont plus de 50 dans la région de Khan Younès, dans le sud de Gaza. L'armée israélienne a envoyé des SMS aux habitants de plusieurs zones, leur ordonnant de « partir immédiatement ».

Il s'agit du nouveau système avancé par l'armée israélienne pour limiter les pertes civiles. Elle a découpé le petit territoire surpeuplé de la bande de Gaza en 2.300 « blocs » - qui ne correspondent pas exactement aux frontières des quartiers et des ville - et somme désormais par SMS les habitants des blocs visés d'évacuer avant ses frappes.

18h10

De nouveaux rassemblements en soutien aux Palestiniens en France

De nouveaux rassemblements se sont tenus ce samedi partout en France en soutien au peu palestinien. A Paris, 7.000 personnes étaient réunies, selon la préfecture de police.« Nous sommes tous des enfants de Gaza », ont scandé des manifestants, qui ont bravé le froid hivernal derrière une banderole appelant à un « cessez le feu permanent » dans le conflit né de l'attaque sanglante du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre, qui a entraîné la riposte d'Israël avec pour objectif « d'anéantir » le mouvement islamiste palestinien. Des pancartes dénonçaient un « génocide en Palestine », a constaté une journaliste de l'AFP

16h06

Quatre combattants tués par des frappes israéliennes en Syrie

Quatre combattants, dont deux membres des Gardiens de la Révolution iraniens, ont été tués samedi près de Damas dans des frappes israéliennes contre des sites appartenant au Hezbollah libanais, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Les frappes ont eu lieu moins de 24 heures après la fin de la trêve entre le mouvement islamiste palestinien Hamas, allié du Hezbollah, et Israël.

« Deux Syriens combattant pour le Hezbollah et deux officiers des Gardiens de la Révolution iraniens ont été tués dans des frappes aériennes israéliennes sur des sites du Hezbollah près de Sayyida Zeinab », a déclaré Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, une ONG qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie. « Les deux officiers, qui ont succombé à leurs blessures, étaient la cible des Israéliens qui les ont visés immédiatement après leur arrivée au site du Hezbollah », a déclaré Rami Abdel Rahmane, ajoutant que cinq autres combattants ont été blessés dans les frappes.

15h24

Les bombardements à Gaza présentent des « indices d’une volonté génocidaire », selon Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon a jugé samedi que la reprise des bombardements israéliens à Gaza présentait « tous les indices d’une volonté génocidaire » et estimé qu’Emmanuel Macron « ne pesait plus » malgré ses appels renouvelés à « un cessez-le-feu durable ». « Nous sommes extrêmement alarmés du fait que la reprise des bombardements signifie une étape d’aggravation de la guerre et présente tous les indices d’une volonté génocidaire », a déclaré le leader insoumis, juste avant le début, à Paris, d’une « Marche pour la paix et la justice » en soutien aux Palestiniens. « Monsieur Netanyahou avait demandé à la population de Gaza de se diriger du nord vers le sud, et maintenant que la population se trouve dans le sud, c’est là qu’ont lieu les bombardements », a-t-il dénoncé.

15h02

Erdogan rejette les appels de Washington à rompre les liens avec le Hamas

Le sous-secrétaire au Trésor chargé du terrorisme et de l’intelligence financière, Brian Nelson, a fait part de la « profonde » inquiétude de Washington au regard des liens entretenus par Ankara avec le Hamas, lors d’une visite cette semaine en Turquie. Les Etats-Unis, a précisé Brian Nelson, n’ont pas détecté de flux financiers en direction du Hamas via la Turquie depuis le début de la guerre, mais il a souligné qu’Ankara avait aidé le Hamas à accéder à des financements par le passé et a appelé la Turquie à sévir contre de potentiels futurs transferts de fonds.

Samedi, le président Erdogan a rappelé que Washington n’ignorait pas que la Turquie, à l’inverse des Etats-Unis, ne considère pas le Hamas comme une organisation terroriste. « Tout d’abord, le Hamas est une réalité en Palestine, c’est un parti politique là-bas, qui s’est présenté aux élections en tant que parti politique et les a gagnées », a-t-il déclaré dans un texte publié par ses services. « Nous élaborons et concevons notre politique étrangère à Ankara uniquement en fonction des intérêts de la Turquie et des attentes de notre peuple », a-t-il poursuivi.

14h12

Macron prévient Israël que « la destruction totale du Hamas » entraînerait « dix ans » de guerre

14h02

Emmanuel Macron appelle à « redoubler d’efforts pour parvenir à un cessez-le-feu durable »

Le président français, Emmanuel Macron, a appelé samedi à « redoubler d’efforts pour parvenir à un cessez-le-feu durable » dans la bande de Gaza, pilonnée de nouveau par l’armée israélienne après l’expiration vendredi d’une trêve avec le mouvement islamiste palestinien Hamas.

« La reprise des combats dans la bande de Gaza (…) est un sujet d’inquiétude qui a été dans beaucoup de discussions » lors de la COP28 à laquelle participe M. Macron à Dubaï. « Cette situation exige de redoubler d’efforts pour parvenir à un cessez-le-feu durable, pour obtenir la libération de tous les otages encore détenus par le Hamas et apporter à la population de Gaza l’aide dont elle a urgemment besoin, et de donner à Israël la certitude que sa sécurité est rétablie », a souligné le chef d’Etat lors d’une conférence de presse.

13h44

Israël fait rentrer ses émissaires au Qatar et dénonce « l'impasse des négociations » sur une trêve

Les négociateurs israéliens, qui poursuivaient au Qatar les discussions sur une nouvelle trêve avec le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, sont rentrés en Israël car le dialogue était « dans l'impasse », indique samedi le bureau du Premier ministre israélien. Vendredi matin, les bombardements israéliens et les tirs de roquettes palestiniens ont repris après une semaine de trêve et d'échanges d'otages et de prisonniers.

13h15

Les Gardiens de la Révolution iranienne affirment qu’une attaque israélienne a tué deux de leurs membres en Syrie

Le Corps des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de l’Iran, a déclaré samedi qu’Israël avait tué deux de ses membres qui menaient une « mission de conseil » en Syrie. « Mohammed Ali Ataei Shoorcheh et Panah Taghizadeh, fiers gardiens de l’islam, ont été martyrisés par l’ennemi usurpateur sioniste (Israël) alors qu’ils menaient une mission de conseil sur le front de la résistance islamique syrienne », a indiqué l’agence officielle des Gardiens, Sepah News.

10h02

Emmanuel Macron cherche sa voie pour peser sur la crise et le « jour d’après »

Emmanuel Macron espérait s’appuyer sur la « dynamique » de la trêve entre Israël et le Hamas pour promouvoir les positions françaises et commencer à esquisser le « jour d’après » la guerre, mais son arrivée à la COP28 à Dubaï a coïncidé avec la reprise des hostilités. Synonyme de coup d’arrêt aux libérations d’otages par le mouvement islamiste palestinien, la fin de cette pause négociée est venue entraver ses efforts lors d’un déplacement qui illustre la complexité, pour le président français, à trouver comment peser dans cette crise internationale majeure.

Le chef de l’Etat a eu vendredi des entretiens en marge du sommet de l’ONU sur le climat avec plusieurs dirigeants concernés par le conflit. Auprès du président israélien Isaac Herzog, il a réclamé que cette trêve reprenne au plus vite, dans l’espoir que cela débouche sur un cessez-le-feu durable. Avec ses homologues égyptien Abdel Fattah al-Sissi et émirati Mohammed ben Zayed al-Nahyane, ou avec le roi Abdallah II de Jordanie, sous la pression d’une opinion remuée par la mort de milliers de civils palestiniens, Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité de condamner malgré tout clairement le Hamas, et a tenté de coordonner les opérations humanitaires. Enfin, le président a dit au Premier ministre libanais Najib Mikati que le mouvement chiite Hezbollah avait tout intérêt à la retenue pour éviter une escalade régionale, selon son entourage.

08h35

Deux combattants pro-Hezbollah tués dans des frappes israéliennes en Syrie

Deux combattants syriens pro-Hezbollah ont été tués samedi dans des frappes israéliennes contre des sites appartenant au mouvement armé libanais soutenu par l’Iran près de Damas, la capitale syrienne, a indiqué à l’AFP l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). « Deux combattants syriens œuvrant pour le Hezbollah ont été tués et sept autres (…) blessés dans des frappes aériennes israéliennes sur des sites du Hezbollah près de Sayyida Zeinab », a déclaré Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, ONG qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie.

08h21

L'armée israélienne affirme avoir frappé « plus de 400 cibles » depuis la fin de la trêve à Gaza

08h09

Le gouvernement du Hamas annonce un nouveau bilan de 240 morts

Le gouvernement dirigé par le Hamas dans la bande de Gaza a annoncé samedi que 240 personnes avaient été tuées dans le territoire palestinien depuis l’expiration de la trêve des combats vendredi entre le mouvement islamiste palestinien et Israël. 650 autres personnes ont été blessées lors de « centaines de frappes aériennes, d’artillerie et de bombardements navals, partout dans la bande de Gaza », a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que les forces israéliennes avaient « particulièrement ciblé Khan Younès, où des dizaines de maisons ont été détruites avec les habitants à l’intérieur »

08h00

Bienvenue dans ce nouveau live

Bonjour à toutes et à tous. Comme chaque jour, la rédaction de 20 Minutes est mobilisée pour vous donner l’ensemble des informations sur la situation au Proche-Orient.

Sujets liés