20 Minutes : Actualités et infos en direct
conflitGuerre en Ukraine : Les dangers « se multiplient » autour du nucléaire ukrainien, juge l'AIEA
live

Terminé

Guerre en Ukraine : Les dangers « se multiplient » autour du nucléaire ukrainien, juge l'AIEA

conflitRetrouvez toutes les informations sur le conflit du mercredi 29 novembre 2023
Rafael Grossi, directeur général de l'agence internationale de l'énergie atomique.
Rafael Grossi, directeur général de l'agence internationale de l'énergie atomique.  - Matthias Schrader/AP/SIPA / SIPA
Cécile De Sèze

C.d.S

L’ESSENTIEL

  • L’Ukraine soupçonne la Russie de l’empoisonnement de l’épouse du chef du renseignement militaire ukrainien (GUR), Kyrylo Boudanov, a indiqué à l’AFP un porte-parole de cette structure, Andriï Ioussov.
  • L’Otan a cherché mardi à convaincre de la poursuite de son engagement en Ukraine dans un contexte difficile, dominé par le statu quo sur le champ de bataille et les atermoiements des Etats-Unis.
  • Deux femmes et une fillette de sept ans ont été tuées dans un bombardement de la ville de la région de Soumy, située à la frontière avec la Russie dans le nord-est de l’Ukraine, a indiqué le parquet régional.

A VOIR

A LIRE


20h51

C'est la fin de ce Live

Merci de nous avoir suivis, on se retrouve jeudi matin pour un nouveau direct sur le conflit. Bonne soirée.

20h12

Rembobinons

Si vous n'avez pas suivi l'actualité du jour, c'est l'heure du récap, à lire juste ici :

17h54

Les dangers « se multiplient » autour du nucléaire ukrainien, selon l'AIEA

Les dangers se multiplient autour des centrales nucléaires ukrainiennes du fait de la proximité des combats et des coupures d'électricité, s'est inquiété mercredi le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi.

« Il y a un tas de dangers qui se multiplient et qui sont là jusqu'à la fin du conflit », a déclaré Rafael Grossi devant la presse, en marge d'une visite du site prévu pour l'enfouissement de déchets radioactifs à Bure (Meuse), dans l'est de la France.

17h31

La Pologne va intensifier les contrôles des camions ukrainiens sortant de son territoire

La Pologne a annoncé mercredi des « contrôles renforcés » des camions ukrainiens retournant en Ukraine pour tenter de calmer la colère des routiers polonais qui protestent contre une « concurrence déloyale » de leurs collègues ukrainiens.

« Il s’agira d’inspections complètes destinées à vérifier le respect de toutes les réglementations s’appliquant aux transporteurs ukrainiens », a affirmé le ministre polonais des Infrastructures Alvin Gajadhur, à l’issue d’une rencontre avec des routiers polonais. Selon lui, ces derniers disent envisager atténuer leur mouvement de protestation si les contrôles « donnent des résultats ».

16h24

La Russie perd son siège au conseil exécutif de l'OIAC

La Russie a échoué mercredi à être réélue au sein de l'organe décisionnel de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), et le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué « l'isolement » de Moscou sur la scène internationale. Quatre pays d'Europe de l'Est étaient en compétition pour trois sièges au conseil exécutif de l'OIAC: la Russie et l'Ukraine, ainsi que la Pologne et la Lituanie.

La Russie a reçu le moins de voix, ce qui signifie qu'elle n'y aura pas de siège pour la première fois dans l'histoire de l'organisation. « L'OIAC est une organisation internationale très réputée et les terroristes n'y ont pas leur place », a déclaré Volodymyr Zelensky sur X (ex-Twitter). Il a affirmé que l'exclusion de la Russie du conseil de l'OIAC était un « résultat logique » de son agression contre son pays.

15h48

Au Kazakhstan, près de sept ans de prison pour avoir combattu avec Wagner en Ukraine

Un tribunal du Kazakhstan a condamné à près de sept ans de prison un homme ayant combattu avec le groupe paramilitaire russe Wagner en Ukraine, signe de la volonté de ce pays d’Asie centrale de dissuader ses citoyens de faire la guerre pour Moscou.

Dans un communiqué publié mercredi, un tribunal de la ville de Karaganda, dans le centre du Kazakhstan, a indiqué avoir condamné l’accusé à six ans et huit mois de prison pour « mercenariat », crime passible dans le pays de lourdes peines.

L’homme, dont le nom n’est pas révélé, a été reconnu coupable de participation, en tant que mercenaire, à un conflit armé « visant à renverser l’ordre constitutionnel » ou « à violer l’intégrité territoriale d’un Etat ». Selon le tribunal l’accusé, originaire d’un village de la région de Karaganda, a répondu à une annonce sur un réseau social russe en mars pour rejoindre le groupe Wagner contre la promesse « d’une bonne récompense financière ».

14h36

Les Etats-Unis et les alliés de l’Ukraine s’engagent à la soutenir

Les Etats-Unis et leurs alliés continueront à soutenir l’Ukraine, ont martelé les ministres des Affaires étrangères des pays de l’Otan, réunis à Bruxelles mardi et mercredi, à commencer par le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken.

« Nous devons continuer à soutenir l’Ukraine et nous le ferons », a affirmé le chef de la diplomatie américaine au cours d’une conférence de presse mercredi, à l’issue d’un Conseil Otan-Ukraine.

Quelques minutes plus tôt, le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg avait lui aussi réitéré ce soutien des alliés à « la liberté de l’Ukraine », au moment où l’inquiétude grandit quant à la poursuite de l’assistance militaire occidentale à ce pays.

L’Ukraine réclame davantage d’armes et de munitions pour être en mesure de l’emporter sur le champ de bataille où les lignes de front ne bougent pratiquement plus depuis des semaines.

13h21

La Russie revendique la prise d’un village près de Bakhmout

La Russie a affirmé avoir pris un village près de Bakhmout, dans l’Est de l’Ukraine, une zone ravagée par les combats où les armées russe et ukrainienne s’affrontent depuis plus d’un an. « Soutenues par l’aviation et l’artillerie », des unités russes « ont libéré la localité d’Artiomovskoïe », dans la région de Donetsk, a affirmé le ministère de la Défense dans un communiqué, utilisant le nom russe de la localité de Khromove.

12h50

La CEDH suspend l’expulsion d’un Tchétchène de France vers la Russie

La Cour européenne des droits de l’homme a pris une « mesure provisoire » suspendant l’expulsion vers la Russie d’un ressortissant russe d’origine tchétchène, réfugié en France et faisant l’objet d’une demande d’extradition par Moscou.

Saisie le 21 novembre par cet individu qui contestait la décision des autorités françaises de l’expulser, la Cour a décidé de cette mesure provisoire en considérant que le risque de « dommage irréparable » en cas de renvoi vers la Russie « ne pouvait être écarté ».

Dans un communiqué, la Cour s’inquiète particulièrement du risque de « torture », de traitement « inhumain et dégradant » ou de violation du « droit à la vie », au regard notamment de la demande d’extradition de cet individu formulée par les autorités russes.

Elle impose donc au gouvernement français de ne pas renvoyer le réfugié vers la Russie, au moins le temps qu’elle examine, sur le fond, la conformité de la décision d’expulsion à la Convention européenne des droits de l’homme.

12h35

« Nous devons continuer à soutenir l’Ukraine et nous le ferons », affirme Blinken

Les Etats-Unis et leurs alliés continueront à soutenir l’Ukraine, a martelé le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken depuis le siège de l’Otan à Bruxelles. « La réponse est claire, nous devons continuer à soutenir l’Ukraine et nous le ferons », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse.

12h28

Les Russes intensifient les attaques sur Avdiïvka, selon Kiev

L’Ukraine a déclaré que les forces russes avaient intensifié leurs attaques contre Avdiïvka, ville de l’est de l’Ukraine devenue la cible de la principale offensive du Kremlin en cours dans le secteur. Cette cité industrielle presque encerclée mais encore desservie par une route asphaltée, fait face aux attaques incessantes des forces de Moscou, qui cherchent à s’en emparer depuis des années.

« L’ennemi ces derniers jours a considérablement accru son activité. Il utilise des véhicules blindés », a déclaré Oleksandre Tarnavsky, commandant ukrainien responsable de la zone. Selon lui, les forces russes ont mené près de 20 frappes aériennes, tiré quatre missiles et plus de 1.000 obus d’artillerie, et lancé 56 vagues d’assaut sur les positions ukrainiennes. Il a toutefois affirmé que les forces ukrainiennes « tenaient fermement la ligne le long du front d’Avdiïvka », ce que l’AFP n’a pas pu vérifier de manière indépendante.

12h04

Un drone abattu au-dessus de Moscou

La mairie de Moscou a indiqué qu'un drone ukrainien avait été abattu au-dessus de la capitale, indiquant que personne n'avait été blessé et que les débris de l'appareil n'avait causé aucun dégât.

11h43

Moscou accuse l’Occident d’entraver sa participation à la réunion de l’OSCE

La Russie a accusé l’Occident de chercher à entraver sa participation à une réunion de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui sera boycottée par l’Ukraine et les pays baltes pour dénoncer la présence du chef de la diplomatie russe.

« Nous voyons les tentatives d’une partie de l’Occident de tout faire pour entraver la participation normale de notre pays à cette réunion », a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, lors d’une conférence de presse. Elle a accusé ces pays occidentaux, sans les nommer, de menacer « l’existence même » de l’OSCE, dont les diplomates en chef doivent se retrouver à Skopje jeudi et vendredi pour leur réunion annuelle.

11h09

A l’Otan, l’Ukraine martèle qu’elle « ne cédera pas » face à la Russie

«Nous devons continuer à nous battre, l’Ukraine ne cédera pas », a affirmé à l’Otan le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba devant la presse au siège de l’Alliance à Bruxelles. « Notre objectif stratégique », une Ukraine dans ses frontières de 1991, incluant aussi la Crimée annexée par Moscou en 2014, « reste inchangé », a-t-il ajouté. Il en va non seulement de la sécurité de l’Ukraine, mais aussi de « la sécurité de toute la région euroatlantique », a-t-il souligné.

Dmytro Kuleba a aussi rappelé que l’Ukraine ne demandait pas un engagement des Américains ou des Européens sur le champ de bataille, mais leur aide pour battre la Russie. « Notre accord est très simple, vous nous donnez ce dont nous avons besoin, et nous, on s’occupe de se battre. Nous ne vous demandons pas de sacrifier vos vies », a-t-il encore affirmé.

10h49

Vers un « accord de loyauté » à signer par les étrangers qui arrivent en Russie

Le ministère russe de l’Intérieur travaille à une obligation pour les étrangers se rendant en Russie de signer un « accord de loyauté » leur interdisant de critiquer la politique du Kremlin, en pleine répression des voix dissidentes depuis l’offensive en Ukraine.

L’agence de presse publique TASS a indiqué mercredi avoir eu accès à un projet de loi en ce sens préparé par le ministère. Selon ce document, un citoyen étranger signant cet accord n’aura notamment pas le droit pendant son séjour de « discréditer, sous toute forme, la politique extérieure et interne de la Russie ».

Il sera également interdit « d’abuser du droit de la liberté d’information, notamment en diffusant des informations visant à déprécier ou à nier des valeurs morales importantes inscrites dans la Constitution ». Ces « valeurs » à ne pas critiquer concernent notamment « l’idée du mariage comme l’union entre un homme et une femme » (inscrite dans la Constitution depuis 2020).

Les étrangers signant ce document auront également l’interdiction de diffuser des informations faisant « la propagande de relations sexuelles non traditionnelles » ou visant « à déformer la vérité historique sur l’exploit du peuple soviétique » dans « sa contribution à la victoire sur le fascisme » lors de la Seconde Guerre mondiale.

09h54

La Turquie a promis à la Suède une ratification dans « quelques semaines »

Le ministre suédois des Affaires étrangères Tobias Billström a affirmé avoir reçu l’assurance de son homologue turc Hakan Fidan que son pays ratifierait l’adhésion de la Suède à l’Otan « dans quelques semaines ».

La Turquie et la Hongrie sont les derniers membres à bloquer son entrée, après avoir validé en mars celle de sa voisine finlandaise. Si Tobias Billström a relevé cette indication de calendrier de la part de son homologue turc, il s’est aussi montré prudent.

« Bien sûr, nous ne prenons jamais rien pour acquis », a-t-il ajouté, lors d’un bref échange avec la presse avant une réunion ministérielle à Bruxelles. Il a également précisé avoir rencontré son homologue hongrois Peter Szijjarto qui a confirmé pour sa part que la Hongrie ne serait « pas le dernier pays » à ratifier cette adhésion.

08h51

L’Ukraine affirme avoir abattu 21 drones durant des attaques nocturnes

L’armée de l’air ukrainienne a annoncé mercredi avoir abattu 21 drones durant des attaques aériennes nocturnes lancées par la Russie. « Au total, les frappes ont impliqué 21 drones Shahed-136/131 et trois missiles Kh-59 », a-t-elle précisé sur les réseaux sociaux, affirmant avoir abattu tous les drones et deux des missiles.

07h18

Dix pays d’Europe du nord vont augmenter leur présence militaire en Baltique

Dix pays du nord de l’Europe membres de la Force expéditionnaire conjointe (JEF) ont décidé hier soir d’activer une « clause de défense » prévoyant le déploiement de moyens militaires supplémentaires pour protéger les infrastructures sous-marines en mer Baltique, après plusieurs incidents.

« Cela comprend des capacités maritimes et aériennes qui vont être déployées au cœur de la région de la JEF, constituant une contribution militaire à la protection des infrastructures sous-marines cruciales », ont indiqué les ministres de la Défense des dix pays dans un communiqué, à l’issue d’une réunion. « C’est la première fois qu’une clause de défense est activée par la JEF », ont-ils précisé, indiquant que ces activités commenceraient « début décembre ».

La JEF est une coalition de 10 pays menée par le Royaume-Uni, et comprenant le Danemark, l’Estonie, la Finlande, l’Islande, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la Norvège et la Suède, associés autour des questions opérationnelles de défense dans le nord de l’Europe.

06h50

Bienvenue sur ce live

Bonjour à toutes et à tous. La rédaction de 20 Minutes reste mobilisée chaque jour pour vous informer sur le conflit. Alors que sur le front la contre-offensive ukrainienne semble stagner, les bombardements russes se poursuivent. Une frappe russe a tué deux femmes et une fillette de sept ans dans la région de Soumy.

Sujets liés