20 Minutes : Actualités et infos en direct
inquiétudeDes milliers de saumons génétiquement modifiés s’échappent en Islande

Des milliers de saumons génétiquement modifiés s’échappent en Islande, un danger mortel pour les poissons sauvages

inquiétudeQuelques-uns ont déjà été retrouvés dans 32 rivières du pays
La fuite de ces saumons d'élevage est dangereuse pour les poissons sauvages.
La fuite de ces saumons d'élevage est dangereuse pour les poissons sauvages. - Pixabay / Pixabay
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Une potentielle erreur aux conséquences catastrophiques. Le 20 août dernier, près de 3.500 saumons d’élevage se sont échappés d’une ferme piscicole arctique située au large du village de Patreksfjörður, dans la région des Westfjords, dans le nord-ouest de l’Islande, rapporte The Guardian. Depuis, quelques-uns de ces saumons génétiquement modifiés ont été retrouvés dans 32 rivières du pays, représentant un danger pour l’espèce au niveau local.

Une menace pour les saumons sauvages

« C’est une question qui nous préoccupe beaucoup. C’est pourquoi nous avons pris des mesures pour réduire les éventuels effets négatifs de la fuite », a exprimé à Fish Farmer Stein Ove Tveiten, le PDG de Arctic Fish, la société d’élevage de saumons à l’origine de l’incident. Parmi ces mesures, on retrouve le financement de plongeurs spécialisés, qui interviennent pour suivre à la trace les saumons évadés. Car il faut dire que ces spécimens d’élevage constituent une menace certaine pour l’environnement local.

En raison d’un dysfonctionnement dans le système de contrôle de la lumière, qui altère la maturité sexuelle des saumons, 35 % des poissons qui se sont échappés étaient matures sexuellement. Or, plusieurs études ont montré que lorsque des saumons d’élevage se reproduisent avec des saumons sauvages de l’Atlantique, leur progéniture arrive à maturité plus vite, faisant perdre à l’espèce leur capacité à survivre et à se reproduire dans leur environnement naturel, à travers, par exemple, une plus forte compétition pour manger et trouver un abri.

« Un signal d’alarme »

A ce titre, si la fuite des saumons ne vient pas violer la loi sur la pisciculture islandaise, une enquête pour négligence a été ouverte au sujet de la firme, dont les dirigeants risquent jusqu’à deux ans de prison, explique la revue We Demain. Ce n’est néanmoins pas la seule entreprise d’élevage de saumons à subir une évasion. En 2022, une autre société, Arnarlax, avait ainsi été condamnée à une amende de 705.000 livres (800.000 euros) pour ne pas avoir signalé une évasion de 81.000 poissons.

« C’est plus qu’un signal d’alarme », a assuré Jón Kaldal, militant écologiste à l’organisation Icelandic Wildlife Fund. En marge de ces fuites, il a par ailleurs été rappelé qu’une ferme piscicole de taille moyenne pouvait rejeter autant d’eaux usées qu’une ville de 50.000 habitants, et que les produits ajoutés à l’eau pouvaient entraîner une multiplication d’algues nocives.

Sujets liés