20 Minutes : Actualités et infos en direct
indignationEn Italie, le livre raciste et homophobe d’un général fait scandale

« Vous n’êtes pas normaux »... Le livre raciste et homophobe d’un général italien fait scandale

indignationDans cet ouvrage intitulé « Le monde à l’envers », Roberto Vannacci s’en prend aussi violemment à une joueuse noire de volley qui joue dans l’équipe d’Italie
Raciste et homophobe, le livre du général italien Roberto Vannacci fait un tollé. Illustration.
Raciste et homophobe, le livre du général italien Roberto Vannacci fait un tollé. Illustration. - Conderdesign / Pixabay / Newsgene
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Des propos violents venant d’un haut responsable militaire encore en activité. Jeudi, le ministre italien de la Défense, Guido Crosetto, a condamné les « élucubrations » du général Roberto Vannacci qui, dans un livre, affirme entre autres que les homosexuels ne sont « pas normaux ». « Le général a exprimé des opinions qui discréditent l’Armée (…) et la Constitution », a fustigé dans un communiqué le ministre Crosetto, proche de la cheffe de gouvernement d’extrême droite Giorgia Meloni.

Le ministère de « la Défense lancera la procédure disciplinaire prévue », a-t-il précisé. L’état-major a par ailleurs indiqué ne pas avoir été « informé du contenu du livre, qui n’avait jamais été soumis à une autorisation de la hiérarchie militaire ».

« Un héritier de Jules César »

Dans son livre publié à compte d’auteur et intitulé Le monde à l’envers, sorti le 10 août, Roberto Vannacci, 54 ans, ex-chef d’un corps d’élite des parachutistes et actuellement à la tête de l’Institut géographique militaire, se présente comme « un héritier de Jules César ». Au cours de sa carrière essentiellement passée sur le terrain, le général Vannacci, a été en poste en Somalie, au Rwanda, en Afghanistan et en Libye.

« Chers homosexuels, vous n’êtes pas normaux, faites-vous une raison », est la phrase la plus citée par les médias de son livre, dans lequel il dénonce « des règles discutables d’inclusion et de tolérance imposées par les minorités ». Il s’en prend violemment à la joueuse noire de volley Paola Enogu, qui joue dans l’équipe d’Italie : « Paola Enogu est de nationalité italienne, mais il est évident que ses traits ne représentent pas l’italianité ».

Ces prises de position ont suscité une vague de réactions indignées à gauche, alors que les parlementaires de droite et d’extrême droite restaient silencieux. « Les paroles et positions au ton raciste et homophobe du général Vannacci contredisent de manière flagrante les valeurs constitutionnelles et les principes démocratiques de la République », a commenté Piero Fassino, député du Parti démocrate (centre-gauche) et vice-président de la Commission Défense, cité par l’agence AGI.

L’arrivée au pouvoir en 2022 de Giorgia Meloni, cheffe du parti post-fasciste Fratelli d’Italia, avait suscité des craintes chez ses voisins européens concernant le respect des droits humains, notamment en France.

Sujets liés