20 Minutes : Actualités et infos en direct
TENSIONSL’ultimatum de la Cedeao a expiré, le Niger ferme son espace aérien

Niger : L’ultimatum de la Cedeao a expiré, Niamey se prépare à une intervention en fermant son espace aérien

TENSIONSL’ultimatum de la Cedeao contre la junte, qui a pris le pouvoir le 26 juillet, est arrivé à son terme dimanche à minuit
Des partisans de la junte au Niger brandissent des drapeaux russe et nigérien, à Niamey le 6 août 2023.
Des partisans de la junte au Niger brandissent des drapeaux russe et nigérien, à Niamey le 6 août 2023. - AFP / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

La tension est à son comble en Afrique de l’Ouest. Le Niger a fermé dimanche « jusqu’à nouvel ordre » son espace aérien « face à la menace d’intervention qui se précise », peu avant la fin de l’ultimatum de la Cedeao enjoignant les militaires ayant pris le pouvoir à Niamey à rétablir le président renversé Mohamed Bazoum sous peine d’usage de « la force ».

Dans un communiqué, le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP), qui a pris le pouvoir le 26 juillet, précise que « toute tentative de violation de l’espace aérien » entraînera « une riposte énergique et instantanée ».

Des partisans de la junte brandissent des drapeaux russes

Le CNSP affirme également qu’un « prédéploiement pour la préparation de l’intervention a été fait dans deux pays d’Afrique centrale », sans préciser lesquels. « Tout Etat impliqué sera considéré comme cobelligérant », ajoute-t-il.

L’ultimatum de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a expiré dimanche à minuit. Dans l’après-midi, quelque 30.000 partisans du coup d’Etat dont beaucoup brandissaient des drapeaux du Niger, du Burkina Faso et de Russie, se sont livrés à une démonstration de force dans le plus grand stade du Niger à Niamey.

Sujets liés