20 Minutes : Actualités et infos en direct
préparationLa Cedeao prête à une « éventuelle intervention militaire » au Niger

Coup d’Etat au Niger : La Cedeao a élaboré un plan pour une « éventuelle intervention militaire »

préparationLe 30 juillet dernier, la Cedeao avait donné sept jours aux putschistes pour rétablir l’ordre sous peine d’utiliser « la force »
Quelques jours après le coup d'Etat militaire, la situation est toujours explosive au Niger.
Quelques jours après le coup d'Etat militaire, la situation est toujours explosive au Niger.  - Fatahoulaye Hassane Midou/AP/SIP / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

La Cedeao s’organise. Les contours d’une « éventuelle intervention militaire » de la Communauté contre les putschistes au Niger ont été « définis », a annoncé ce vendredi l’un des responsables de la Cedeao, à l’issue de la réunion des chefs d’état-major du bloc ouest-africain à Abuja.

« Tous les éléments d’une éventuelle intervention ont été élaborés lors de cette réunion, y compris les ressources nécessaires, mais aussi la manière et le moment où nous allons déployer la force », a déclaré à la presse le commissaire chargé des Affaires politiques et de la Sécurité, Abdel-Fatau Musah.

L’ultimatum de la Cedeao expire dans deux jours

Cependant « la Cedeao ne va pas dire aux putschistes quand et où nous allons frapper », a-t-il précisé, ajoutant que c’est une « décision opérationnelle qui sera prise par les chefs d’État » du bloc. Le 30 juillet, le bloc ouest-africain, qui a imposé de lourdes sanctions à Niamey, avait donné sept jours aux putschistes pour rétablir dans ses fonctions le président Bazoum renversé le 26 juillet, sous peine d’utiliser « la force ».

A deux jours de la fin de l’ultimatum, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) continue d’assurer qu’elle privilégie la voie diplomatique pour résoudre la crise au Niger, notamment avec l’envoi d’une délégation à Niamey. L’option militaire est la dernière sur la table, selon elle.

« Nous voulons que la diplomatie fonctionne, et nous voulons que ce message soit clairement transmis (aux putschistes, N.D.L.R.), à savoir que nous leur donnons toutes les chances de revenir sur ce qu’ils ont fait », a ajouté le responsable de la Cedeao. Les putschistes ont promis une « riposte immédiate » à « toute agression » de la part d’un pays de la Cedeao.

Sujets liés