20 Minutes : Actualités et infos en direct
DUELRon DeSantis a officiellement déposé sa candidature à la présidentielle

Présidentielle américaine 2024 : Ron DeSantis a officiellement déposé sa candidature

DUELLe gouverneur de Floride, qui défie Donald Trump, doit lancer sa campagne mercredi soir face à Elon Musk
Le gouverneur de Floride Ron DeSantis le 24 février 2022 à Orlando.
Le gouverneur de Floride Ron DeSantis le 24 février 2022 à Orlando. - John Raoux/AP/SIPA / SIPA
Philippe Berry

P.B.

La guerre entre le maître et l’apprenti aura bien lieu. Le gouverneur de Floride Ron DeSantis a officiellement déposé sa candidature à la présidentielle de 2024 auprès de la commission électorale américaine, mercredi. Il défiera donc Donald Trump lors d’une primaire républicaine qui s’annonce au couteau.

Dans la foulée, il a mis en ligne sa première vidéo de campagne, promettant d'être le candidat du « grand come-back de l'Amérique ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

La mise sur orbite a connu des ratés: l'entretien avec Elon Musk en direct, qui devait officielement lancer la campagne, a été perturbé par des problèmes techniques pendant une vingtaine de minutes.

Sur Truth Social, Donald Trump a tiré une salve préemptive, mercredi matin, rappelant qu’il avait obtenu plus de voix à la présidentielle en Floride en 2020 que DeSantis lors de sa réélection au poste de gouverneur en novembre dernier. L’ex-président semble avoir changé le surnom de son adversaire de « DeSanctimonious » (donneur de leçons) pour le plus court « Ron DeSanctus », qui ne « peut pas gagner l’élection présidentielle car il a voté pour oblitérer la Sécurité sociale (les retraites) et veut même relever l’âge minimum à 70 ans », assure l’ex-président. Ce dernier a toujours adopté une position beaucoup plus populiste que le reste du parti républicain sur les retraites et la santé des seniors, contrairement à DeSantis.

Trou d’air dans les sondages

Ancien avocat de la Navy passé par les prestigieuses universités de Yale et Harvard, Ron DeSantis a fait ses gammes au Congrès comme représentant de la Floride entre 2012 et 2018. Il a battu d’une courte tête le démocrate Andrew Gillum pour devenir gouverneur du Sunshine state en 2019, avant d’être réélu dans un fauteuil en novembre dernier.

Le contraste avec la déroute des candidats trumpistes lors des midterms l’a propulsé parmi les favoris de la primaire républicaine. Mais alors qu’il talonnait Donald Trump dans les intentions de vote, il compte aujourd’hui plus de 34 points de retard sur l’ancien président (21,1 % contre 55,5 %), selon la moyenne de RealClearPolitics.

A 44 ans, le guerrier « anti-wokisme » a déjà levé un trésor de guerre de plus de 100 millions de dollars pour sa campagne et pourrait profiter des ennuis judiciaires de Donald Trump. Qui a prévenu : « J’en sais plus sur (DeSantis) que quiconque, peut-être à l’exception de sa femme » Attention aux coups bas.

Sujets liés