Australie : Une femme de 95 ans meurt après avoir été tasée par un policier

Enquête La police australienne refuse de rendre publiques les images et argue que l’enquête « prendra du temps »

20 Minutes avec AFP
— 
Clare Nowland, ici en 2008, était atteinte de démence.
Clare Nowland, ici en 2008, était atteinte de démence. — /AP/SIPA

Une Australienne de 95 ans est morte mercredi, une semaine après avoir reçu, dans sa maison de retraite, une décharge de pistolet à impulsion électrique assénée par un policier, a annoncé la police. La vieille dame, Clare Nowland, « est morte paisiblement à l’hôpital peu après 19 heures, entourée de sa famille et de ses proches », a déclaré la police de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, dans un communiqué.

La manière dont cette retraitée, atteinte de démence, avait été maîtrisée a choqué l’Australie et fait les gros titres pendant plusieurs jours. Selon les policiers impliqués, ils avaient été appelés pour maîtriser une femme « armée d’un couteau » dans la maison de retraite. Ils affirment avoir exhorté Clare Nowland à lâcher son couteau mais elle s’est dirigée vers eux « à un rythme lent » à l’aide d’un déambulateur, ce qui a incité l’un des agents à lui tirer dessus avec son taser.



Le sénateur australien David Shoebridge a demandé à la police de rendre publiques les images de la caméra-piéton. « Le public a le droit de savoir ce que la police a fait et cela ne peut pas être caché dans une enquête privée où la police enquête sur la police », a-t-il souligné. Mais la police avait ensuite indiqué que les images ne seraient pas rendues publiques. « Je ne vois pas très bien pourquoi ils veulent les voir », avait défendu Karen Webb, commissaire de police de la Nouvelle-Galles du Sud. L’enquête sur l’utilisation du taser « prendra du temps », a-t-elle estimé.