20 Minutes : Actualités et infos en direct
COMBATSLa France évacue du Soudan ses diplomates et ses ressortissants

Soudan : La France procède à l’évacuation de ses diplomates et ressortissants

COMBATSJoe Biden avait pris durant le week-end la même décision pour le personnel diplomatique de l’ambassade des Etats-Unis à Khartoum, alors que de violents combats perdurent dans le pays
De la fumée après une explosion à Khartoum, le 21 avril 2023.
De la fumée après une explosion à Khartoum, le 21 avril 2023. - Maheen S via AP / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Paris prend la décision de quitter le pays. La France a entamé une « opération d'évacuation rapide » de ses ressortissants et de son personnel diplomatique du Soudan, où les violents combats sont entrés dans leur deuxième semaine, a annoncé dimanche le ministère des Affaires étrangères. Des ressortissants européens et venant de « pays partenaires alliés » sont également pris en charge, indique le ministère, sans plus de précision.

D'après une source diplomatique, les forces armées soudanaises tout comme les paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR), contre qui elles se battent, ont « apporté des garanties de sécurité » permettant cette opération. Quelque 250 ressortissants français vivent au Soudan, de même source.

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Italie évacuent également

Quelques heures plus tôt, les Etats-Unis avaient annoncé avoir évacué leur ambassade au Soudan. « Aujourd'hui, à ma demande, l'armée des Etats-Unis a mené une opération pour extraire le personnel du gouvernement américain de Khartoum », avait déclaré le président Joe Biden dans un communiqué publié tard samedi soir heure de Washington.

Les FSR avaient indiqué dimanche sur Twitter s'être « coordonnés » pour cela avec Washington. L'évacuation « des diplomates et de leurs familles » devait avoir lieu dimanche matin à bord de six avions, selon les FSR.

L'Italie va également tenter d'évacuer dimanche ses ressortissants du pays. « Le gouvernement met en place un plan de rapatriement pour mettre en sécurité nos concitoyens qui se trouvent en ce moment au Soudan », a déclaré dimanche la secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Maria Tripodi sur la chaîne Tgcom24. C'est le cas aussi du Royaume-Uni. Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a annoncé dimanche l'évacuation du Soudan du personnel diplomatique du Royaume-Uni et de leurs familles.

« Les forces armées britanniques ont procédé à une évacuation complexe et rapide du Soudan des diplomates britanniques et de leurs familles, dans un contexte d'escalade de la violence et de menaces à l'encontre du personnel de l'ambassade », a tweeté Rishi Sunak.



Violences depuis le 15 avril

La première grande opération d'évacuation de civils depuis le début des combats avait été annoncée samedi par l'Arabie saoudite, qui a rapatrié 91 de ses citoyens et 66 ressortissants d'autres pays. Depuis plusieurs jours, les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon ont déployé des forces dans les pays voisins et l'Union européenne disait vouloir prendre de mesures similaires, en vue d'évacuer leurs diplomates et ressortissants du Soudan.

Les violences y ont éclaté le 15 avril entre l'armée du général Abdel Fattah al-Burhane, dirigeant de facto du Soudan depuis le putsch de 2021, et son adjoint devenu rival, le général Mohamed Hamdane Daglo, qui commande les Forces de soutien rapide. Le bilan encore très provisoire s'élève à plus de 420 morts et 3.700 blessés, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Sujets liés