Douze morts et 80 disparus dans une explosion minière en Russie

RUSSIE Les opérations de secours sont pour le moment suspendues...

Avec agence

— 

Des sauveteurs et mineurs dans l'inquiétude après le coup de grisou, le 9 mai 2010, qui a fait au moins 80 disparus et 12 morts dans la mine de charbon Raspadskaïa de la région de Kemerovo en Russie.
Des sauveteurs et mineurs dans l'inquiétude après le coup de grisou, le 9 mai 2010, qui a fait au moins 80 disparus et 12 morts dans la mine de charbon Raspadskaïa de la région de Kemerovo en Russie. — REUTERS

Une explosion dans une mine de Sibérie a fait au moins douze morts, un bilan qui menace de s'alourdir, 80 secouristes et mineurs étant piégés dans les galeries, ont indiqué dimanche les autorités russes, alors que les opérations de sauvetage ont dû être interrompues.

Le coup de grisou a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche dans la mine de charbon Raspadskaïa de la région de Kemerovo alors que 370 mineurs se trouvaient dans les galeries, dont douze ont été tués, selon le comité d'enquête régional. «Lors de l'opération de sauvetage, une deuxième explosion de méthane a eu lieu», a indiqué le comité d'enquête russe, piégeant une vingtaine de secouristes dans la mine, en plus de soixante mineurs.

Sauvetage suspendu

Le gouverneur de la région de Kemerovo Aman Touleïev a annoncé la suspension des opérations de sauvetage, les conditions à l'intérieur de la mine étant trop dangereuses. «Les opérations des secours reprendront lorsqu'une atmosphère normale sera rétablie dans la mine. Conduire maintenant des opérations de sauvetage serait envoyer les gens à la mort», a-t-il déclaré, selon l'agence Itar-Tass.

Cette tragédie intervient alors que la Russie célèbre dimanche en grande pompe son principal jour férié, la fête de la Victoire sur l'Allemagne nazie. Les accidents mortels dans les mines de Russie sont assez courants, en raison notamment de la vétusté des infrastructures et de violations des règles de sécurité.