Affrontements dans une prison en Equateur : 12 nouveaux morts parmi les prisonniers

MASSACRE Six détenus avaient été retrouvés pendus cette semaine et trois gardiens tués

20 Minutes avec AFP
Au moins douze détenus du centre pénitencier du Littoral à Guayaquil, en Equateur, sont morts vendredi.
Au moins douze détenus du centre pénitencier du Littoral à Guayaquil, en Equateur, sont morts vendredi. — STR / AFP

Douze prisonniers sont décédés vendredi dans un pénitencier d’Equateur dans de nouveaux affrontements, alors que six détenus avaient été retrouvés pendus cette semaine et trois gardiens tués, a annoncé samedi le Parquet. Les prisons équatoriennes sont le théâtre de massacres récurrents entre détenus, sur fond de rivalités entre groupes criminels se disputant le narcotrafic.

« Une enquête a été ouverte pour identifier les responsables de la mort de 12 détenus du pénitencier du Littoral à Guayaquil », a déclaré le Parquet sur Twitter. Six détenus avaient été retrouvés pendus mercredi dans cette prison de Guayaquil, grande ville portuaire du sud-ouest de l’Equateur gangrenée par les violences liées au narcotrafic. Le lendemain, trois gardiennes de prison avaient été tuées alors qu’elles se trouvaient à l’extérieur de ce complexe pénitencier à Guyaquil. Et vendredi, au moins trois prisonniers avaient été blessés lors d’affrontements à l’arme à feu dans cette même prison.

Depuis février 2021, huit massacres ont été recensés dans ces prisons, avec plus de 400 prisonniers tués, la plupart démembrés et brûlés. Principal port du pays sur la côte Pacifique, Guayaquil est devenu ces dernières années la plaque tournante et l’épicentre du trafic de drogue en Equateur, situé entre la Colombie et le Pérou - les principaux producteurs de cocaïne au monde.