Irlande du Nord : Un document confidentiel sur la visite de Joe Biden retrouvé en pleine rue à Belfast

top secret Le document mentionne le trajet emprunté par le président américain dans les rues de Belfast et le nom des agents de police affectés aux différents carrefours

20 Minutes avec agence
— 
Joe Biden salue le public alors qu'il quitte le Windsor Bar à Dundalk le 12 avril 2023, lors de son voyage de quatre jours en Irlande du Nord et en Irlande.
Joe Biden salue le public alors qu'il quitte le Windsor Bar à Dundalk le 12 avril 2023, lors de son voyage de quatre jours en Irlande du Nord et en Irlande. — Jim WATSON / AFP

Joe Biden est arrivé à Belfast, en Irlande du Nord, mardi dans la soirée. Le président va séjourner quatre jours sur l'île. Ce voyage à une tonalité personnelle, car le chef d'Etat se rendra dans le village natal de ses ancêtres qui ont quitté l'Irlande durant le 18e siècle, fuyant la famine pour s'établir aux Etats-Unis. D'importants moyens ont été mis en place pour assurer la sécurité du président américain qui se trouvait ce mercredi à Belfast. Problème, Stephen Nolan, un journaliste de la BBC, affirme qu'un document officiel révélant des informations confidentielles sur le déploiement de la sécurité de cette visite à Belfast, a été retrouvé en pleine rue, rapporte BFMTV.

Le journaliste a publié le document sur son compte Twitter. Il émane du Service de Police de l'Irlande du Nord (PSNI) et détaille les mesures mises en place pour assurer la sécurité tout au long du parcours de Joe Biden dans la ville. On y voit l'itinéraire précis emprunté par le président américain avec les noms des agents assurant la sécurité sur différents passages. On y trouve également l'adresse et le numéro de téléphone des responsables du PSNI. Le journaliste a pris soin d'anonymiser le document. 



Une faille de sécurité

Les services de communication du PSNI ont confirmé qu'une faille de sécurité avait bien été constatée au sujet de la visite du président, soulignant qu'une « enquête a débuté » et que « le responsable de la gestion des risques » avait été informé. « Nous prenons la sécurité des dignitaires étrangers, des membres du public et de nos agents très au sérieux et nous prendrons les mesures adéquates », a commenté un porte-parole, cité par le Daily Express



L’Irlande du Nord, intégrée au Royaume-Uni, est toujours victime de tensions intercommunautaires entre catholiques et protestants. Certains défendant la réunification avec la République d'Irlande et les autres soucieux de rester au sein de la couronne britannique. La visite du président américain coïncide avec le 25e anniversaire de l’accord de paix, signé en avril 1998.