« un million de dollars » par exécution au texas

A. le G.

— 

La peine de mort coûte cher. Et c'est peut-être ce qui la perdra. « Au Texas, pour un condamné à mort, l'Etat dépense 1 million de dollars [environ 800 000 €] », affirme David R. Dow, avocat et auteur d'Autobiographie d'une exécution. Un procès long et complexe, de nombreuses procédures d'appel et une détention onéreuse font grimper l'addition.
Pour l'Etat du Texas, qui, depuis que la Cour suprême a réintroduit la peine capitale en 1976, a exécuté 450 personnes, la note s'élève à 360 millions d'euros. Une somme conséquente, surtout depuis la crise financière. Ces considérations ont amené le Nouveau-Mexique à ne plus appliquer la peine de mort et pourraient peser sur la décision de dix autres Etats sur les 35 qui la pratiquent toujours. Moins pécuniaire, un autre argument pèse en sa défaveur : son manque d'effets, l'insécurité n'ayant pas énormément diminué dans les Etats qui l'appliquent. Au Texas, Dow note aussi une défiance croissante des jurés face à la peine capitale, qu'ils votent beaucoup moins facilement.