20 Minutes : Actualités et infos en direct
Trêve de grèveLes infirmières britanniques suspendent leur grève historique

Royaume-Uni : Le gouvernement accepte de négocier, les infirmières suspendent leur grève historique

Trêve de grèveLes infirmières réclament des augmentations de salaires pour l’année en cours mais le gouvernement n’était jusqu’à présent prêt à négocier que pour l’année qui vient
Des infirmières en grève sur le piquet de grève devant l'hôpital Leeds General Infirmary à Leeds, au premier jour d'une série de grèves nationales des infirmières du NHS.
Des infirmières en grève sur le piquet de grève devant l'hôpital Leeds General Infirmary à Leeds, au premier jour d'une série de grèves nationales des infirmières du NHS. - Richard Saker//SIPA / Shutterstock SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Est-ce un premier pas vers la victoire pour les soignants britanniques ? Après des journées de grève historiques au Royaume-Uni, qui s’enchaînent depuis le mois de décembre, les infirmières ont annoncé mardi qu’elles suspendaient leur mouvement de débrayage, et notamment leur mobilisation de 48 heures prévue la semaine prochaine. Le gouvernement a en effet accepté de négocier avec les syndicats qui réclament hausse de salaires et meilleures conditions de travail.

Dans un communiqué commun, le Royal College of Nursing (RCN, principal syndicat) et le ministère britannique de la Santé ont annoncé « s’être mis d’accord pour entrer dans un processus de discussions intensives ». Selon le texte, ces négociations concerneront « les salaires, les conditions et les réformes pour augmenter la productivité ». Le ministre de la Santé Steve Barclay doit rencontrer mercredi des responsables syndicaux, est-il précisé. En attendant, le syndicat « va suspendre les grèves ».

Des augmentations de salaires au cœur des négociations

L’annonce intervient alors que la mobilisation des infirmières semblait se durcir, avec une grève prévue à partir du 1er mars pour 48 heures sans interruption. Cette mobilisation, inédite dans sa longueur, devait également concerner pour la première fois les services d’urgence, de soins intensifs, d’oncologie et d’autres départements qui n’ont pas débrayé jusque-là.



Les infirmières réclament des augmentations de salaires pour l’année en cours (2022-2023), mais le gouvernement n’était jusqu’à présent prêt à négocier que pour l’année qui vient, qualifiant d'« inabordables » les demandes de la profession.

Début février, les infirmières et les ambulanciers avaient décidé de débrayer de concert, la plus importante mobilisation de l’histoire du système de santé britannique. Outre les infirmières, les ambulanciers, les cheminots ou certains agents publics ont arrêté le travail à plusieurs reprises ces derniers mois pour réclamer des hausses de salaires du fait d’une inflation record au Royaume-Uni. Elle était encore supérieure à 10 % en janvier.

Sujets liés