Royaume-Uni : Deux adolescents inculpés pour le meurtre d’une jeune fille transgenre

emoi Des rassemblements ont été organisés dans plusieurs villes du pays pour rendre hommage à l’adolescente de 16 ans

20 Minutes avec AFP
— 
Veillée pour Brianna Ghey, qui a récemment été assassinée, peut-être dans un crime de haine car elle était transgenre. La veillée était à l'extérieur du département de l'éducation.
Veillée pour Brianna Ghey, qui a récemment été assassinée, peut-être dans un crime de haine car elle était transgenre. La veillée était à l'extérieur du département de l'éducation. — Guy Bell/Shutterstock/SIPA

Deux adolescents de 15 ans ont été inculpés ce mercredi pour le meurtre d’une jeune Britannique transgenre de 16 ans, Brianna Ghey, qui a provoqué l’émotion dans la communauté LGBT+, des centaines de personnes se rassemblant dans plusieurs villes du pays pour lui rendre hommage.

Le corps de Brianna Ghey, poignardée à mort, a été retrouvé samedi dans un parc à Culchet près de Liverpool dans le nord-ouest de l’Angleterre. Une jeune fille de quinze ans et un garçon du même âge ont été inculpés, a indiqué mercredi la police du Cheshire. Ils comparaîtront devant un tribunal à une date ultérieure. Les enquêteurs cherchent désormais à déterminer si Brianna Ghey a été tuée parce qu’elle était transgenre.

« Protégez la jeunesse trans ! »

Mercredi, de nouveaux rassemblements ont été organisés dans plusieurs villes du pays par la communauté transgenre, après les veillées à la bougie tenues la veille à Liverpool et Bristol. A Londres, des dizaines de personnes se sont ainsi retrouvées devant le ministère de l’Education en fin de journée.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent les personnes présentes applaudir à la mémoire de Brianna et scander des slogans comme « Le droit des trans est un droit de l’homme ! » « Protégez la jeunesse trans ! », « Justice pour Brianna ! », peut-on lire sur les pancartes brandies par certains, tandis que d’autres tiennent des drapeaux rayés aux couleurs de la communauté LGBT+.

A Belfast, Brighton, Dublin et Manchester, des centaines de personnes ont aussi pris part à des veillées en hommage à la jeune fille. « Il n’y a pas de mots pour décrire à quel point la mort insensée d’une jeune fille comme Brianna est désespérément tragique et profondément douloureuse », a témoigné à l’agence PA Leo Hardie, présent au rassemblement de Belfast et membre de l’association pour les droits des LGBT+ Rainbow Project.

Vifs débats chez les Britanniques

Ce meurtre intervient alors que la question des transgenres est depuis quelques années au cœur de guerres culturelles au Royaume-Uni, donnant lieu à de vifs débats.

Dans un communiqué transmis par la police, la famille de la victime a rendu hommage à une jeune fille « magnifique, spirituelle et hilarante ». « Brianna était forte, sans craintes et unique », ont-ils ajouté, sa disparition « laisse un gouffre immense dans notre famille ».

Lundi, de nombreux camarades de Brianna ont déposé des fleurs à l’entrée du parc barré par la police où son corps avait été retrouvé. Une collecte de fonds organisée pour aider sa famille avait recueilli mercredi plus de 92.000 livres sterling (103.000 euros).