20 Minutes : Actualités et infos en direct
suspensionPas de transfert en prison pour femmes pour les détenus transgenres

Ecosse : Transfert vers des prisons pour femmes suspendu pour les détenus transgenres

suspensionLe gouvernement écossais a annoncé dimanche la suspension du transfert de toute personne transgenre détenue ayant des antécédents de violences envers les femmes, notamment sexuelles, vers une prison pour femmes
La première ministre écossaise Nicola Sturgeon, lundi 23 janvier 2023.
La première ministre écossaise Nicola Sturgeon, lundi 23 janvier 2023. - AFP / POOL
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Une suspension et un examen « urgent des pratiques en vigueur ». Dimanche, l’exécutif écossais a annoncé l’interruption des transferts de personnes transgenres violentes vers des prisons pour femmes. Cette décision intervient après que deux cas emblématiques ont créé de vives réactions. Expliquant comprendre l’émotion dans l’opinion publique, le ministre écossais de la Justice Keith Brown a dit espérer que les mesures annoncées dimanche « rassureront quant à la capacité de l’administration pénitentiaire à (…) assurer la sécurité » de toutes les personnes détenues.

« Nous ne devons aucunement laisser s’installer l’idée que les femmes trans représenteraient une menace inhérente pour les femmes », a-t-il insisté, « Ce sont les hommes prédateurs qui sont un risque pour les femmes », a-t-il ajouté, « comme tout groupe dans la société, un petit nombre de femmes transgenres commettront des infractions et seront incarcérées ». Les personnes transgenres représentent 0,2 % de la population carcérale écossaise, a-t-il précisé.

Londres bloque une loi sur la transidentité

Selon les médias britanniques, Tiffany Scott, femme transgenre maintenue en détention pour une durée indéterminée car considérée comme représentant un risque pour la sécurité publique notamment après avoir harcelé depuis sa cellule une jeune fille de 13 ans en lui envoyant des lettres, avait obtenu son prochain transfert vers une prison pour femmes.

Une autre détenue transgenre, Isla Bryson, a été condamnée mardi pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019 avant sa transition pour devenir une femme. D’abord incarcérée dans une prison pour femmes dans l’attente d’une décision sur sa peine, elle a finalement été transférée pour un établissement pour hommes.

Ces affaires interviennent alors que Londres a récemment bloqué une loi votée en Ecosse pour faciliter la reconnaissance du changement de genre, en la permettant sans avis médical et dès 16 ans.

Sujets liés