Combien coûtent les grandes marées noires?

DECRYPTAGE Revue du coût financier des pollutions dans l'histoire...

Avec agence

— 

Pollueur-payeur. Barack Obama compte bien faire appliquer ce principe. Il a d’ailleurs affirmé que BP devrait supporter intégralement le coût de la marée noire dans le Golfe du Mexique. Revue des grandes pollutions dans l’histoire et combien elles ont coûté.

Mars 1967, naufrage du Torrey Canyon dans la Manche avec 100.000 tonnes de pétrole.

En novembre 1969, selon un accord entre la compagnie Union Oil of California, la France et la Grande-Bretagne, les deux pays se partagent 3 millions de livres sterling (un peu plus de 6 millions d'euros).

Mars 1978, naufrage de l'Amoco Cadiz au large de la Bretagne avec environ 230.000 tonnes de pétrole.

Les dommages, payés par les compagnies Amoco et Shell, sont évalués par la justice américaine en 1992 à près de 183 millions d'euros pour l'Etat français et 35 millions d'euros pour les communes touchées.

Mars 1980, naufrage du Tanio en Bretagne avec 26.000 tonnes de pétrole.

A l'issue d'une transaction, l'Etat français perçoit du Fonds international des dommages dûs à la pollution par les hydrocarbures (Fipol) près de 62 millions d'euros, et les communes et personnes privées environ 3 millions d'euros.

Mars 1989, naufrage de l'Exxon Valdez en Alaska avec près de 39.000 tonnes de pétrole.

ExxonMobil verse 3,4 milliards de dollars pour le nettoyage des sites et l'indemnisation des victimes.

Décembre 1992, naufrage de l'Aegean Sea au large de La Corogne, avec 80.000 tonnes de fuel à bord.

Plus de cent kilomètres de côtes espagnoles sont souillés. En 2000, un accord est signé entre l'armateur, le Fipol et l'Espagne, portant sur le versement de 80 millions d'euros.

Décembre 1999, naufrage de l'Erika avec 37.000 tonnes de pétrole.

La justice française évalue en mars 2010 les dommages, sur 400 kilomètres de côtes, à 200 millions d'euros, payés par Total, par la société de classification Rina, par l'armateur Savarese et le gestionnaire du navire, Pollara.

Novembre 2002, naufrage du Prestige au large de l'Espagne avec 77.000 tonnes de pétrole.

En 2006, le gouvernement espagnol évalue le coût de la pollution à un milliard d'euros, payés par le Fipol et le London-Club, assureur du navire.

Juillet 2006, guerre entre le Hezbollah et Israël.

Les 15.000 tonnes de pétrole des réservoirs de la centrale électrique de Jiyé, à 25 km au sud de Beyrouth, souillent les trois quarts du littoral libanais. Les dégâts sont évalués à 203 millions de dollars par le ministère de l'Environnement.