Une Américaine attaque une marque de pâtes en justice pour un temps de préparation jugé mensonger

tromperie Selon elle, le temps de préparation mentionné sur le paquet ne prend en compte que le temps de cuisson au micro-ondes

20 Minutes avec agences
— 
Des paquets de macaronis au fromage. Photo d'illustration
Des paquets de macaronis au fromage. Photo d'illustration — RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

Sur ses paquets de macaronis au fromage Velveeta Shells & Cheese, la marque Kraft Heinz indique que ses pâtes sont prêtes en trois minutes trente. Cependant, pour l’Américaine Amanda Ramirez, cette information est mensongère. Avec l’aide de plusieurs avocats et de nombreux consommateurs de la marque à travers le pays, une action collective en justice a ainsi été déposée, au début du mois de novembre, contre la société, rapporte NPR.

Un abus de confiance

Dans le détail, Amanda Ramirez a affirmé que les trois minutes trente n’étaient que le temps de cuisson au micro-ondes. Or, il ne s’agit que de l’une des étapes de préparation du produit. Il faut d’abord préparer la portion, ajouter de l’eau et remuer, avant de mettre le tout au micro-ondes pendant 3 minutes 30 et enfin rajouter la sauce. « Il est donc impossible que le produit soit prêt en seulement 210 secondes comme l’indique l’étiquette », a mis en avant l’action en justice.

Au total, plus de 5 millions de dollars de dommages et intérêts sont demandés à Kraft Heinz, en raison de l’abus de confiance prétendument engendré. « Nous souhaitons que les entreprises de notre continent soient franches et honnêtes dans la publicité de leur produits », a déclaré Will Wright, l’un des avocats du dossier.

La concurrence désavantagée

Dans les documents judiciaires, il est également possible de lire que l’entreprise aurait pu, grâce à cette indication potentiellement mensongère, vendre davantage de ses produits, et à un prix plus cher que la concurrence. En réponse, Kraft Heinz, qui jouissait jusqu’alors d’une bonne réputation aux Etats-Unis, a d’ores et déjà indiqué qu’elle « se défendra fermement contre les plaintes ». Une motion de rejet pourrait être déposée dans les prochaines semaines.

De son côté, Amanda Ramirez dispose, à ses côtés, d’avocats spécialisés. Elle a notamment pu obtenir les services de Spencer Sheehan, une avocate qui a déjà intenté des centaines de procès pour allégations trompeuses dans la publicité et les emballages alimentaires.