Guerre en Ukraine : Londres confirme avoir donné des missiles antichars à guidage laser à Kiev…

LIVE Revivez avec nous les dernières informations sur le conflit en ce dimanche 27 novembre 2022

X.M., D.R.
— 
Des militaires ukrainiens tirent vers des positions russes sur la ligne de front près de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, le mercredi 23 novembre 2022.
Des militaires ukrainiens tirent vers des positions russes sur la ligne de front près de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, le mercredi 23 novembre 2022. — Bernat Armangue/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • L’Ukraine engrangeait samedi les promesses de soutien face à Moscou, au 90e anniversaire de l’Holodomor, la famine provoquée volontairement par le régime stalinien dans les années 1930.
  • Les Premiers ministres de la Pologne et de la Lituanie, Mateusz Morawiecki et Ingrida Simonyte, se sont ainsi entretenus avec leur homologue Denis Chmygal. Le Premier ministre belge Alexander De Croo s’est lui aussi rendu en visite à Kiev, sa première depuis le début de l’invasion russe.
  • Le chancelier allemand Olaf Scholz a pour sa part annoncé une aide supplémentaire de 15 millions d’euros pour soutenir les exportations de céréales ukrainiennes. Emmanuel Macron a également promis 6 millions d’euros supplémentaires pour ces exportations, vitales pour l’approvisionnement de nombreux pays d’Afrique et d’Asie.
  • Volodymyr Zelensky a assuré que son peuple tiendrait bon face aux attaques russes, qui provoquent régulièrement des coupures massives d’électricité et d’eau alors que les températures hivernales s’installent.

A VOIR

A LIRE AUSSI



22h46 : Fin du live

C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi. Retrouvez-nous demain pour la suite des événements en Ukraine. Bonne soirée

17h54 : Les débris de Tchassiv Yar


Un homme déblaie des débris d'un immeuble détruit après un bombardement russe sur Tchassiv Yar, en Ukraine, dimanche 27 novembre 2022.
Un homme déblaie des débris d'un immeuble détruit après un bombardement russe sur Tchassiv Yar, en Ukraine, dimanche 27 novembre 2022. - Andriy Andriyenko/AP/SIPA


Une femme contemple les dégâts après un bombardement russe sur Tchassiv Yar, en Ukraine, dimanche 27 novembre 2022.
Une femme contemple les dégâts après un bombardement russe sur Tchassiv Yar, en Ukraine, dimanche 27 novembre 2022. - Andriy Andriyenko/AP/SIPA


17h40 : Les opérations militaires ralenties par le froid

D’après le dernier rapport du think tank américain Institute for the Study of War (ISW), les mauvaises conditions météorologiques sur le front ont ralenti le rythme des opérations militaires ces derniers jours. L’ISW estime que forces ukrainiennes et forces russes sont gênées dans leurs opérations par les fortes précipitations et les sols boueux. Le sol devrait toutefois bientôt geler et entraîner un rebond des combats.

D’ailleurs, pour en savoir plus sur l’arrivée de l’hiver et ses conséquences sur la guerre en Ukraine, vous pouvez (re)lire cet excellent papier :


17h22 : La Russie sur le point de quitter la centrale nucléaire de Zaporojie ?

Petro Kotine, le directeur d’Energoatom, la société d’énergie nucléaire ukrainienne, a affirmé à la télévision nationale ce dimanche qu’il y avait de nombreux signes que Moscou s’apprêtait à quitter la centrale nucléaire de Zaporojie, rapporte l’agence de presse Reuters. « On a l’impression qu’ils font leurs valises et volent tout ce qu’ils peuvent », a-t-il ajouté.

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, visite la centrale nucléaire de Zaporojie le 1er septembre 2022.
Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, visite la centrale nucléaire de Zaporojie le 1er septembre 2022. - Sergei Malgavko/TASS/Sipa USA/SI



17h01 : Evacuation d'un soldat blessé près de Bakhmout

On vous partage cette vidéo de l'évacuation d'un soldat ukrainien blessé par des éclats d'obus dans la région de Donetsk, près de Bakhmout, relayée par la Garde nationale ukrainienne. 



16h46 : Un mobilisé russe se tire dans la jambe

D’après le média Sibir Realii, un mobilisé russe s’est tiré dans la jambe afin d’éviter d’être envoyé au front en Ukraine. L’incident se serait produit à Novossibirsk, en Sibérie occidentale, et l’homme serait à présent hospitalisé.

16h25 : Le V de la victoire




16h04 : Londres confirme l'envoie de missiles de précision en Ukraine

Le ministère britannique de la Défense a confirmé que dans le cadre de son programme d'aide, le Royaume-Uni avait fourni des missiles Brimstone 2, un missile à guidage laser, aux forces armées ukrainiennes. D'après Londres, ces nouveaux missiles ont joué un « rôle crucial » dans la lutte contre les forces russes. 



15h48 : Winter is coming

De fortes chutes de neige sont attendues à Kiev à partir de dimanche, avec des températures descendant en dessous de zéro jour et nuit, alors que des millions de personnes qui vivent dans la capitale ukrainienne et ses alentours n’ont que peu d’électricité et de chauffage.

15h30 : « La loi russe de prêt-bail »

Des journalistes de l'AFP ont suivi une unité ukrainienne sur le front nord-est. Après neuf mois sur le terrain, le matériel de l'unité, qui date de l'époque soviétique, reflète la dynamique de cette guerre : un char a été fourni par l'armée ukrainienne, un autre a été pris aux Russes et un troisième a été donné par la Pologne.

Les munitions sont constituées en partie par des stocks russes capturés sur le champ de bataille. « C'est la loi russe de prêt-bail », plaisante un autre membre de l'équipe qui se fait appeler « Agronome », en référence à un accord américain visant à fournir des armes à l'Ukraine.

15h14 : Course contre la mort

On vous partage cette vidéo de l’évacuation d’une personne âgée qui habitait dans le Donbass près de la ligne de front.



14h45 : Londres va envoyer un lot de missiles air-sol à l’Ukraine

D’après Nexta, un média d’opposition biélorusse, il s’agit de missiles antichars Brimstone-2 équipés d’un guidage laser et d’un radar millimétrique.



14h28 : Un astronaute en Ukraine

L'astronaute à la retraite de la Nasa, Scott Kelly, qui a effectué le plus long vol spatial d'un Américain, s'est rendu en Ukraine. Kelly, 58 ans, vétéran de quatre vols spatiaux, a notamment visité l'hôpital spécialisé pour enfants d'Okhmatdyt.




14h10 : Au Nord-est, les Ukrainiens veulent grignoter du terrain petit à petit

Les températures hivernales sont là et les duels d’artillerie sont violents, mais l’esprit de combat n’a pas quitté « Viking », un soldat ukrainien sur le front nord-est. Pour lui, la motivation est simple : se venger des Russes. « La chose la plus difficile pour moi, c’est la mort de mes amis. J’avais déjà de la motivation avant… Mais la colère, l’agressivité et la haine l’ont renforcé », raconte « Viking », le nom de guerre de ce tankiste de 26 ans.

Malgré les lourdes pertes subies par l’armée ukrainienne au cours des neuf mois de combats depuis le début de l’invasion russe en février, « Viking » et les autres membres de son peloton restent confiants dans leur capacité à gagner la guerre. « Nous prévoyons de pousser les Russes jusqu’aux frontières et même plus loin », plaisante-t-il.

Son unité a pris part à la percée de septembre qui a brisé les lignes de défense russes sur le front nord-est, repoussant les forces de Moscou vers l’est au-delà de la rivière Oskil. Cette contre-offensive a ralenti depuis que les Russes ont reformé leurs défenses, mais les Ukrainiens assurent qu’ils continuent de progresser, malgré le froid hivernal qui met à rude épreuve les lignes d’approvisionnement et l’état des routes.

12h59 : Le pont d’Antonivsky à Kherson

Le pont, principal point de passage sur le fleuve Dnipro à Kherson, a été détruit par les troupes russes début novembre, après le retrait des forces du Kremlin de la ville et afin de ralentir la progression des troupes ukrainiennes.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelenskiy, a accusé l’armée russe d’avoir délibérément détruit des infrastructures essentielles lors de son retrait de la ville, notamment l’approvisionnement en électricité et en eau.

Vue générale du pont Antonivsky endommagé à Kherson, en Ukraine, le dimanche 27 novembre 2022.
Vue générale du pont Antonivsky endommagé à Kherson, en Ukraine, le dimanche 27 novembre 2022. - Bernat Armangue/AP/SIPA


12h45 : Pause câlins




12h27 : Le Premier ministre belge en Ukraine

Le Premier ministre belge, le Premier ministre Alexander De Croo, est au deuxième jour d’une visite inopinée en Ukraine. Accompagné de la ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, Alexander De Croo a profité de cette visite pour annoncer un soutien belge supplémentaire d’environ 37,4 millions d’euros.

Il a visité différentes régions du pays, dont Boutcha, où en avril, près de 500 corps d’habitants ont été découverts dans les rues de la ville occupée par la Russie.

Le Premier ministre Alexander De Croo, debout devant une oeuvre de Banksy, dimanche 27 novembre 2022.
Le Premier ministre Alexander De Croo, debout devant une oeuvre de Banksy, dimanche 27 novembre 2022. - /SIPA


12h08 : Les dessins d’une petite fille ukrainienne pour aider sa famille et l’Ukraine




11h50 : Street art de guerre


Une oeuvre de Banksy montrant un petit garçon jetant un homme adulte en tenue de judo par-dessus son épaule, peinte sur un morceau de mur, à Borodianka dans l'oblast de Kiev, dimanche 27 novembre 2022.
Une oeuvre de Banksy montrant un petit garçon jetant un homme adulte en tenue de judo par-dessus son épaule, peinte sur un morceau de mur, à Borodianka dans l'oblast de Kiev, dimanche 27 novembre 2022. - /SIPA


11h32 : « Ensemble, nous ne reculerons jamais »

Le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, a publié ce matin sur son compte Twitter officiel un message de soutien à l'Ukraine dans lequel des voix ukrainiennes s'expriment sur des photographies de l'Ukraine. 

« Le Royaume-Uni est l'un de nos alliés les plus fidèles. Ils nous donnent des armes pour notre combat, du matériel pour nous garder au chaud et de l'amitié pour nous remonter le moral. Nous savons qu'ils ne nous laisseront jamais tomber alors que nous nous battons pour gagner cette guerre. Avec votre aide, nous assurerons notre liberté. Ensemble, nous ne reculerons jamais, ensemble nous serons forts, ensemble nous protégerons l'Ukraine et les libertés que nous chérissons tant », déclarent ces anonymes. 




11h14 : Chèque bois énergie

Les Français qui se chauffent au bois pourront bénéficier d’une aide d’Etat allant de 50 à 200 euros, sous conditions de revenus, qu’ils pourront demander à partir du 22 décembre, a annoncé le ministre des Comptes publics Gabriel Attal dans une interview au Parisien publiée dimanche.

Le Parlement a adopté définitivement vendredi, par un vote du Sénat, un dernier budget rectifié pour 2022, avec parmi les autres dispositions cette aide de 230 millions d’euros pour les ménages se chauffant au bois. Toute une série de dispositifs ont été prévus cette année pour le chauffage pour aider les ménages face à la flambée des prix de l’énergie, notamment dus à la guerre en Ukraine.

10h57 : Une avancée de Moscou dans la province de Donetsk peu probable pour Londres

Chaque jour, le ministère de la Défense britannique publie une analyse de la guerre en Ukraine. Les forces russes ont subi de lourdes pertes lors des combats dans la province de Donetsk, dans le centre sud de l’Ukraine, et il est peu probable qu’elles parviennent à faire une avancée dans ce secteur, a estimé Londres ce dimanche.

Sa dernière mise à jour des renseignements indique que la zone autour des villes de Pavlivka et de Vuhledar, dans l’est de l’Ukraine, a connu des « combats intenses » au cours des deux dernières semaines, mais que ce petit territoire a changé de mains.

« Cette zone reste fortement contestée, probablement en partie parce que la Russie l’envisage en tant que point de lancement d’une future avancée majeure vers le nord pour capturer le reste de l’oblast de Donetsk détenu par l’Ukraine. Cependant, il est peu probable que la Russie soit en mesure de concentrer suffisamment de forces de qualité pour réaliser une percée », écrit le ministère.



10h40 : Posez-nous vos questions

Vous pouvez nous adresser vos questions sur l'Ukraine en commentaires. Nous y répondrons au fil de la journée. N'hésitez pas ! 


10h19 : A Amsterdam, la justice soutient des squatteurs

L’élégante bâtisse surplombant l’emblématique Vondelpark d’Amsterdam détonne dans le quartier, avec ses immenses bannières antiguerre : depuis le mois dernier, un groupe de squatters occupe le luxueux immeuble de cinq étages appartenant à Arkadi Voloj, le cofondateur sanctionné du « Google russe » Yandex. Un tribunal les a autorisés la semaine dernière à y rester, après qu’ils ont fait valoir que la maison en rénovation était actuellement vide et destinée à la location ou à la vente, en violation des sanctions de l’UE.

« Sans les sanctions, les squatters auraient certainement perdu », a déclaré l’une de leurs avocates, Heleen over de Linden. « Donc, c’est un cas très spécial », mais qui pourrait faire jurisprudence ailleurs, ajoute-t-elle. Les squatters ont fait passer leur message très clairement au reste du monde avec trois banderoles.

« Yandex + FSB = cœur », est-il écrit sur la première, faisant référence à la relation étroite entre la société de Voloj et le service de sécurité russe. Sur la deuxième et troisième banderoles, on lit : « contre la guerre », « et le capitalisme ».

09h59 : On rembobine

Vous n'avez pas suivi l'actualité sur le front de l'Ukraine hier ? Vous pouvez retrouver notre live qui détaille les informations sur la guerre tout au long de la journée de samedi :


09h45 : L’électricité et le chauffage repartent à Kiev

Dans la capitale, où une partie de la population a passé les trois derniers jours sans électricité après des frappes russes massives mercredi, la municipalité a annoncé avoir restauré 75 % de l’alimentation et 90 % du chauffage, alors que les températures approchent de zéro degrés Celsius.

09h34 : La semaine résumée en infographies

Chaque vendredi, 20 Minutes vous propose de vous repencher sur la semaine en Ukraine avec quatre infographies représentatives. Entre les victimes du froid et des bombes, les centrales nucléaires ukrainiennes ou encore l'exportation de pétrole russe, vous pouvez tout retrouver dans notre récap' infographies : 


09h15 : Du théâtre pour parler du traumatisme de l’Ukraine

Réfugiée elle-même, Anna Lyssenko trouve cathartique de jouer le personnage d’une Ukrainienne contrainte de fuir sa patrie, dans la nouvelle production d’un théâtre à Varsovie. « Vous ouvrez votre âme. Ces émotions, la douleur qui est en vous, vous la laissez sourdre à la surface », explique Anna Lyssenko, 21 ans, tout en fignolant son maquillage, juste avant de monter sur scène.

La jeune femme a dû fuir l’Ukraine avec son enfant, laissant derrière elle son mari engagé dans les forces armées, et chercher un emploi dans un autre théâtre, dans une ville nouvelle. « Petit à petit, je suis sortie de mon cocon, de ma dépression », déclare-t-elle aujourd’hui. La pièce « Six états de colère » - en référence aux différents niveaux de traumatismes - raconte l’histoire de cinq Ukrainiennes vivant dans un centre pour réfugiés en Pologne.

L’intrigue documente leur chagrin, leur peur et leur colère, leurs fantasmes et la façon dont elles s’entraident pour surmonter les traumas. L’histoire est basée sur des entretiens approfondis menés par les auteurs du spectacle dans un grand centre de réfugiés, près de Varsovie, peu après le début de l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes. La pièce est créée au théâtre Komuna, à quelques pas de la gare centrale de Varsovie par laquelle des millions de personnes ont transité au début de la guerre.

08h57 : Macron dénonce la pression russe sur les céréales

Emmanuel Macron a promis 6 millions d’euros supplémentaires pour les exportations de céréales ukrainiennes, vitales pour l’approvisionnement de nombreux pays d’Afrique et d’Asie.

« Nous avons choisi d’agir en solidarité avec les pays les plus vulnérables. La Russie, quant à elle, continue d’instrumentaliser la faim comme moyen de pression et l’alimentation comme arme de guerre », a-t-il critiqué dans un message.

08h30 : Echanges de prisonniers

Sur le front, des échanges de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine ont pu se faire samedi avec 12 personnes libérées côté Kiev. Moscou a de son côté annoncé avoir récupéré neuf de ses hommes.

08h10 : Bienvenue sur ce nouveau Live

Bonjour à toutes et à tous. Comme chaque jour, la rédaction de 20 Minutes est mobilisée pour vous donner les dernières informations sur le conflit. Sur le terrain, la situation continue d’être particulièrement compliquée pour les civils à mesure que le froid s’installe. A Kiev, où une partie de la population a passé les trois derniers jours sans électricité après des frappes russes massives mercredi, la municipalité a toutefois annoncé samedi avoir restauré 75 % de l’alimentation et 90 % du chauffage, alors que les températures approchent de zéro degrés Celsius.