20 Minutes : Actualités et infos en direct
scrutinCinglante défaite en Arizona pour Kari Lake, protégée de Donald Trump

Midterms 2022 : Cinglante défaite en Arizona pour Kari Lake, protégée de Donald Trump

scrutinPour toute réaction, la candidate malheureuse a tweeté lundi soir : « Les habitants de l’Arizona savent quand on les arnaque »
La candidate républicaine au poste de gouverneur de l'Arizona, Kari Lake, assiste à un rassemblement à la Dream City Church de Phoenix, le 7 novembre 2022, à la veille des élections américaines de mi-mandat.
La candidate républicaine au poste de gouverneur de l'Arizona, Kari Lake, assiste à un rassemblement à la Dream City Church de Phoenix, le 7 novembre 2022, à la veille des élections américaines de mi-mandat. - AFP / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

C’est un nouveau revers très remarqué pour l’ex-président américain Donald Trump qui doit annoncer sa candidature à la présidentielle de 2024, ce mardi. Sa candidate républicaine, Kari Lake, a échoué lundi à s’emparer du siège de gouverneure de l’Arizona. Au terme d’une compétition serrée et tendue dans cet Etat clé, la démocrate Katie Hobbs l’a emporté sur le fil face à cette figure emblématique du trumpisme, d’après les chaînes CNN et NBC.

Kari Lake, convaincue que l’élection présidentielle de 2020 a été volée à Donald Trump - malgré l’absence de preuves - avait refusé d’indiquer clairement qu’elle accepterait le résultat de son propre scrutin. Pour toute réaction, la candidate malheureuse a tweeté lundi soir : « Les habitants de l’Arizona savent quand on les arnaque. »


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’ancien président a de son côté immédiatement dénoncé la validité du scrutin sur son réseau Truth Social : « Ouah ! Ils viennent de voler l’élection à Kari Lake. C’est vraiment grave ! »

Elle revendique le sobriquet de « Trump en jupon »

Kari Lake, 53 ans, qui revendique le sobriquet de « Trump en jupon » dont la gauche l’a affublée, a été l’une des personnalités marquantes de la campagne. Elle était vue comme l’un des lieutenants du républicain pendant les élections de mi-mandat, qui ont eu lieu le 8 novembre.

L’ancienne présentatrice du journal sur l’antenne locale de Fox News avait transformé sa notoriété audiovisuelle en capital politique, cultivant une image de rebelle touchée par la grâce, qui a abandonné les « médias corrompus ». Immigration, criminalité, déclin, etc. Cette mère de deux enfants avait repris tous les thèmes de son mentor.


Sa radicalité lui avait valu d’être qualifiée de « menace pour la démocratie » par une large partie de la presse américaine, qui l’imaginait déjà comme possible vice-présidente de Donald Trump en 2024. Et la défaite de Kari Lake représente une mauvaise nouvelle pour le magnat de l’immobilier, à qui la saison électorale n’a pas apporté la gloire qu’il espérait.

Donald Trump s’était personnellement impliqué dans ces votes, adoubant des candidats qui lui jurent une loyauté absolue. Mais le parti républicain, qui voulait voir une vague conservatrice déferler sur le Congrès américain, n’a pas fait aussi bien qu’il le pensait.

Sujets liés