Guerre en Ukraine : Zelensky dans Kherson libérée et le conflit au cœur des discussions du G20

Récap « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

Charlotte Murat
Volodymyr Zelensky assiste à la levée du drapeau ukrainien, à Kherson, quelques jours après le retrait des troupes russes.
Volodymyr Zelensky assiste à la levée du drapeau ukrainien, à Kherson, quelques jours après le retrait des troupes russes. — AFP
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, « 20 Minutes » vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce lundi, Volodymyr Zelensky s’est rendu à Kherson libérée de l’armée russe, tandis que la guerre en Ukraine est au cœur des discussions du G20.

Vous avez raté les derniers événements sur les tensions en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Quelques jours après le retrait des forces russes, Volodymyr Zelensky était en visite ce lundi dans la ville de Kherson. Accueilli par une foule enthousiaste et entouré de responsables civils et militaires, il a assisté à la levée du drapeau et chanté l’hymne ukrainien, la main sur le cœur. Selon des photos publiées sur son compte Telegram, le dirigeant ukrainien a aussi marché en tenue militaire dans les rues de la ville, entouré de gardes du corps lourdement armés, sans toutefois porter lui-même de casque ni de gilet pare-balles.

« Le prix de cette guerre est élevé. Des gens ont été blessés, un grand nombre de personnes sont mortes », a déclaré Volodymyr Zelensky, soulignant « les combats acharnés » pour reprendre Kherson. « Nous allons pas à pas dans tous les territoires temporairement occupés de notre pays. (…) C’est un chemin long et difficile », a-t-il ajouté.

La phrase du jour

Kherson appartient à la Russie

Le Kremlin a immédiatement réagi à la visite de Volodymyr Zelensky à Kherson, dont la Russie revendique toujours l’annexion. « Vous savez bien que c’est le territoire de la Fédération de Russie », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Une déclaration qui n’est pas à prendre la légère. « Les mois à venir seront difficiles pour l’Ukraine », a de son côté averti le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg. « L’objectif de Poutine est de laisser l’Ukraine froide et sombre cet hiver », a-t-il ajouté.

Le chiffre du jour

106.000. C’est le nombre de réfugiés ukrainiens accueillis en France depuis l’invasion russe en février, pour un budget estimé à quelque 600 millions d’euros en 2022, selon un rapport parlementaire publié lundi. Dans le document, les parlementaires macronistes regrettent au passage, l’absence de « budgétisation » de cet accueil dans le projet de loi de finances pour 2023, même si cette dépense est « imprévisible ».

La tendance du jour

Vladimir Poutine est l’absent le plus présent du G20 et la guerre en Ukraine est au cœur des discussions. Arrivé ce lundi à Bali, Emmanuel Macron a affirmé qu’il allait « continuer » à discuter avec le président russe et qu’il « l’appellera après le G20 ».



Et alors que la Chine se dit « très préoccupée » par la situation en Ukraine, le président français a indiqué qu’il allait également insister mardi auprès de Xi Jinping sur le fait qu’il est aussi dans « l’intérêt » de la Chine de « faire pression sur la Russie pour qu’elle retourne à la table des négociations et respecte le droit international ».