Chine: la fanfare accueille Nicolas Sarkozy en jouant... du Carla Bruni

INSOLITE Deux chansons ont été interprétées pendant le dîner d'Etat...

Avec agence

— 

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni lors d'un dîner d'Etat, en Chine, mercredi 28 avril 2010.
Nicolas Sarkozy et Carla Bruni lors d'un dîner d'Etat, en Chine, mercredi 28 avril 2010. — REUTERS/Philippe Wojazer

La fanfare de l'armée populaire de libération de la Chine a réservé une surprise mercredi au président Nicolas Sarkozy et à son épouse Carla Bruni-Sarkoy, en interprétant deux chansons de la Première dame de France, lors d'un dîner d'Etat offert au couple présidentiel.

>> Voir notre diaporama sur l'Exposition universelle de Shanghaï

Une jeune femme a d'abord chanté, en français, «tout le monde est une drôle de personne», puis la fanfare a joué «La noyée», deux titres qui figuraient dans le premier album de Carla Bruni, Quelqu'un m'a dit, sorti en 2002.

Carla Bruni-Sarkozy, ex mannequin et chanteuse, accompagne son mari qui effectue de mercredi à vendredi sa deuxième visite d'Etat en Chine. «C'est la première fois que je suis en Chine, c'est éblouissant», a confié Carla Bruni-Sarkozy à des journalistes.

Souriante dans sa robe noire

Lors du traditionnel dîner d'Etat en leur honneur, Carla Bruni-Sarkozy est apparue très souriante dans une robe noire arrivant au-dessus du genou, sans manches et ornée d'une petite ceinture.

Cette visite donne l'occasion au couple présidentiel de faire du tourisme. Mercredi matin, avant le début officiel de la visite, ils se sont d'abord arrêtés à Xi'an (nord-ouest) pour visiter, dans cette ancienne capitale impériale, le mausolée de l'empereur Qin Shi Huang (vers 200 avant JC) et son armée de milliers de soldats de terre cuite.

Grande muraille et Exposition universelle

Jeudi, ils devraient se rendre sur la Grande muraille de Chine, sur un tronçon «sauvage» spécialement ouvert à leur intention.

Vendredi, ils se rendront à Shanghaï à l'occasion de l'ouverture de l'Exposition universelle. Le président doit y inaugurer le pavillon français, oeuvre de l'architecte Jacques Ferrier et dont le parrain est Alain Delon.

Le pavillon de la France, consacré à la «ville sensuelle», espère attirer 10 millions de visiteurs pendant la durée de l'Exposition universelle, de mai à octobre.