Nicolas Sarkozy et Hu Jintao veulent ouvrir une «nouvelle page»

CHINE Le président français est en visite officielle à Pékin...

O.R. avec agence

— 

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni sont arrivés à l'aéroport de Pékin, mercredi 28 avril 2010.
Nicolas Sarkozy et Carla Bruni sont arrivés à l'aéroport de Pékin, mercredi 28 avril 2010. — Petar Kujundzic / Reuters

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni sont arrivés en Chine ce mercredi matin pour une visite d’Etat de trois jours, avec quelques étapes touristiques. Son homologue chinois, Hu Jintao, a déclaré que cette visite ouvrait «une nouvelle page» dans les relations bilatérales.

Le couple présidentiel est arrivé dans la matinée en Chine par l'ancienne capitale impériale de Xi'an pour une visite privée du mausolée de l'empereur Qin Shi Huang et son imposante armée de guerriers de terre cuite.

Après cette étape culturelle, le président Sarkozy a eu un entretien à Pékin avec Hu Jintao à 11h (heure française) après une cérémonie d'accueil dans le cadre imposant du Palais du peuple, place Tiananmen, au coeur de la capitale chinoise.

«Un nouvel ordre monétaire multipolaire»

Au menu de cette rencontre, l’ordre monétaire mais aussi l’Iran. «Nous allons préparer très en amont la présidence française du G20 en réfléchissant à un nouvel ordre monétaire multipolaire», a déclaré Nicolas Sarkozy, dont le pays assume la présidence du G20, rassemblant les vingt premiers pays développés et émergents, à partir de novembre.

Il doit également rencontrer jeudi le président de l'Assemblée nationale populaire Wu Bangguo puis, vendredi, le Premier ministre Wen Jiabao avant de se rendre avec son épouse à Shanghai pour la cérémonie d'ouverture, dans la soirée, de l'Exposition universelle et l'inauguration du pavillon français.

La deuxième visite d'Etat de Nicolas Sarkozy en Chine est destinée à sceller la réconciliation entre Paris et Pékin après la brouille de la fin de 2008 sur la question ultra-sensible, pour la Chine, du Tibet.