Brexit : Le Royaume-Uni réclame un accès aux programmes de recherche européens

SCIENCES Comme le prévoit l’accord de commerce post-Brexit, le Royaume-Uni souhaite permettre l’accès aux programmes de recherche scientifique européens à ses chercheurs

20 Minutes avec agences
Londres réclame que Bruxelles débloque l’accès aux programmes de recherche scientifique européens pour les chercheurs britanniques (illustration).
Londres réclame que Bruxelles débloque l’accès aux programmes de recherche scientifique européens pour les chercheurs britanniques (illustration). — Dmitry Rogulin/TASS/Sipa USA/SIPA

Londres a réclamé, ce lundi, que Bruxelles débloque l’accès aux programmes de recherche scientifique européens pour les chercheurs britanniques comme le prévoit l’accord de commerce post-Brexit. C’est le message que doit faire passer le secrétaire d’Etat britannique pour l’Europe Leo Docherty à l’occasion de l’Assemblée parlementaire de partenariat entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, qui se déroule aujourd’hui à Londres.

Cette assemblée regroupe des élus du Parlement européen et de celui du Royaume-Uni, dont la mission est de suivre l’application de l’accord de commerce et de coopération qui établit les règles dans les relations entre les deux parties depuis le Brexit.

« Le Royaume-Uni ne peut pas attendre plus longtemps »

« La participation du Royaume-Uni serait du gagnant-gagnant pour le Royaume-Uni et l’UE, mais le Royaume-Uni ne peut pas attendre plus longtemps », doit déclarer Leo Docherty, d’après des extraits de son discours transmis à la presse. « L’approche européenne entraîne une incertitude intolérable pour nos chercheurs et nos entreprises », doit-il insister.



Londres considère que ce retard est une violation de l’accord post-Brexit et a entamé des consultations officielles avec Bruxelles comme le prévoient les dispositions du règlement des différends de l’accord. A l’inverse, dans son discours, Leo Docherty devrait saluer la coopération entre l’UE et le Royaume-Uni dans la réaction à la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine.