Royaume-Uni : Grève nationale des infirmiers pour une augmentation de salaire

Pas content C’est la première fois que la profession se mobilise à l’échelle nationale

20 Minutes avec AFP
— 
Le nouveau Premier ministre Rishi Sunak a rencontré des infirmiers.
Le nouveau Premier ministre Rishi Sunak a rencontré des infirmiers. — Leon NEAL / various sources / AFP

Grand jour pour le Royal College of Nursing (RCN), principal syndicat des infirmiers britanniques. Plus de 300.000 de ses membres ont participé au vote, le plus important des 106 ans d’histoire du syndicat, en faveur d’une mobilisation nationale pour les salaires. « Notre action de grève sera autant pour les patients que pour les infirmiers, ils soutiennent notre initiative », a déclaré Pat Cullen, le secrétaire du syndicat.

Le décompte est encore en cours mais les responsables du RCN estiment qu’un nombre suffisant de membres ont voté pour une mobilisation cet hiver, selon l’agence de presse britannique PA. Celle-ci devrait avoir lieu dans les semaines à venir, peut-être avant Noël. Le syndicat demande une augmentation de salaire de 5 % de plus que l’inflation.

Un nombre record de démissions

La nature exacte de la grève n’a pas encore été déterminée, mais il est probable que les patients, déjà confrontés à des listes d’attente record, devront faire face à des perturbations au niveau des opérations et des rendez-vous. « La majorité des services seront supprimés et des piquets de grève seront dressés dans tout le pays », a déclaré une source syndicale au journal Observer.



Un nombre record de postes d’infirmiers est vacant et 25.000 membres du personnel infirmier du Royaume-Uni ont quitté le registre du Nursing and Midwifery Council (l’organisme qui les comptabilise) au cours des douze derniers mois. Une analyse récente a montré que le salaire d’un infirmier expérimenté a chuté de 20 % en termes réels depuis 2010.