morsureset jets d'œufsau parlement

— 

Lancers de fumigènes et d'œufs, coups de poing et morsures : l'hémicycle ukrainien s'est transformé en foire d'empoigne hier entre députés de l'opposition pro-occidentale et la majorité du président Viktor Ianoukovitch. En cause : l'accord sur le maintien jusqu'en 2042 de la flotte russe en Crimée (Sud), ratifié par le Parlement.
Malgré cette fronde spectaculaire, le président du Parlement, Volodymyr Lit­vine, n'a pas interrompu la séance, animant les débats abrité derrière des parapluies noirs, alors que certains de ses collègues tentaient de s'assommer ou de s'étrangler dans une salle enfumée. A l'extérieur, des milliers de manifestants d'opposition, inquiets pour la souveraineté du pays, ont manifesté pour dénoncer l'accord, aux cris de « La flotte de Moscou, dehors ! ». Néanmoins, 236 des 450 députés ont validé l'accord, qui prévoit le maintien de la flotte russe en Crimée en échange d'une considérable ristourne sur le prix du gaz russe pour l'Ukraine.