Elections américaines 2022 : Après son AVC, un candidat démocrate dans un Etat clé en difficulté lors du débat télé

DUEL Convalescent, John Fetterman a parfois peiné à trouver ses mots. Une défaite en Pennsylvanie face au républicain trumpiste Mehmet Oz pourrait coûter le Sénat aux démocrates

P.B.
— 
Le scrutin en Pennsylvanie entre le démocrate John Fetterman et le républicain Mehmet Oz pourrait être crucial pour le contrôle du Sénat le 8 novembre.
Le scrutin en Pennsylvanie entre le démocrate John Fetterman et le républicain Mehmet Oz pourrait être crucial pour le contrôle du Sénat le 8 novembre. — AP/SIPA

Pour les républicains et les démocrates, l’équation est relativement simple : sauf surprise majeure, le parti qui remportera deux sièges sur trois entre la Géorgie, le Nevada et la Pennsylvanie, devrait contrôler le Sénat après les midterms du 8 novembre. Et en Pennsylvanie, le candidat démocrate John Fetterman, qui se remet d’un AVC, a connu une soirée difficile, mardi, lors du débat face au républicain Mehmet Oz, un docteur star de la télé proche de Donald Trump.

John Fetterman, un colosse de 2 m tatoué qui avait troqué son sweat à capuche pour un costume, devait rassurer les électeurs sur son état de santé et ses fonctions cognitives, cinq mois après un AVC qui a failli lui être fatal. Il avait accepté de participer à un unique débat télévisé, à condition que les questions soient retranscrites à l’écrit en temps réel, car il souffre encore d’un trouble du traitement auditif et a parfois du mal à trouver ses mots à l’oral, selon ses médecins.

« Bonne nuit »

Fetterman s’est pris les pieds dans le tapis d’entrée, commençant par un « Good night everyone (Bonne nuit tout le monde) » au lieu de « bonsoir ». Souhaitant « crever l’abcès », il a annoncé la couleur : « J’ai fait un AVC, il (Mehmet Oz) ne rate jamais une occasion de me le rappeler. Je vais peut-être utiliser un mot à la place d’un autre. Ça m’a fait vaciller, mais rien ne m’empêchera de me relever et de me battre pour les Pennsylvaniens ».


Comme annoncé, il s’est souvent emmêlé, avec des réponses confuses ou incomplètes. Surtout, il a refusé de s’engager à publier son dossier médical, réaffirmant simplement qu’il avait été déclaré « apte » par son médecin. Alors que les modérateurs lui demandaient d’expliquer son changement de position sur le « fracking » (fracturation hydraulique), dans un Etat industriel qui dépend encore beaucoup du gaz, Fetterman a mis du temps à répondre, répétant « Je suis favorable au fracking, je ne suis pas… Je suis favorable au fracking ».


Gaffe de Mehmet Oz sur l’avortement

Très à l’aise sur un plateau télé, où il a fait fortune avec son talk-show, Mehmet Oz, lui, a pris soin de ne pas tirer sur l’ambulance. Tentant d’opérer un virage centriste, il a malgré tout commis une gaffe majeure, assurant que l’avortement était entre « une femme, ses docteurs et les élus locaux », une formule aussitôt reprise dans des spots démocrates ciblant les électrices indécises dans les suburbs.

Début août, Fetterman a compté jusqu’à neuf points d’avance dans les sondages. Mais la course s’est resserrée ces dernières semaines, et le démocrate n’a plus qu’un point de marge. Avec ce débat, le « momentum » pourrait bien s’inverser un peu plus.