Halloween : Les infirmières du Québec veulent en finir avec les costumes sexy

EROTISATION L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec juge les costumes dévalorisants

20 Minutes avec Agence
La fête d'Halloween approche.
La fête d'Halloween approche. — Geoffrey Swaine//SIPA

À l’occasion de la prochaine fête d’Halloween, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) a lancé lundi une vaste campagne sur les réseaux sociaux afin de lutter contre les costumes sexy créés autour de la profession. Selon eux, ces déguisements véhiculent un cliché qui vient nuire à l’image de leur métier ; rapporte Le Huffington Post.



« L’érotisation de la profession est inacceptable, socialement et professionnellement. Il est temps que les perceptions changent face aux infirmières qui exercent une profession scientifique » a ainsi déclaré Luc Mathieu, président de OIIQ, sur Twitter. Le spot diffusé par l’Ordre incite les personnes voulant se déguiser en infirmier ou en infirmière à porter une vraie tenue, avec gants, visière et blouse réglementaire, dans le souhait de rendre hommage à cette profession particulièrement éprouvée ces deux dernières années.

Une érotisation jugée dévalorisante

Pour l’OIIQ, qui s’est aussi exprimé dans un communiqué publié le 24 octobre, cette érotisation des infirmiers et infirmières « dévalorise leur profession et leur expertise ». Luc Mathieu a, par conséquent, regretté que les stéréotypes perdurent autour de ce métier technique et essentiel dans le fonctionnement des établissements de santé.



« Les infirmières et infirmiers soignent notre monde. Soignons leur image » résume le spot. Parmi les costumes généralement portés à Halloween, d’autres font également l’objet de vifs débats depuis plusieurs années, comme ceux relevant d’une appropriation culturelle. Plus récemment, avec la série à succès Dahmer sur Netflix, les costumes liés à des faits divers réels ont été dénoncés sur les réseaux sociaux.