Cyberattaque : Un jeune Ukrainien soupçonné de vol de données personnelles aux Etats-Unis

MALWARE Le FBI a retrouvé plus de 50 millions de données personnelles subtilisées

20 Minutes avec agences
Illustration d'un pirate informatique.
Illustration d'un pirate informatique. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Un Ukrainien est accusé d’avoir infecté des millions d’ordinateurs aux Etats-Unis au moyen du malware « Raccoon Infostealer ». Inculpé de fraude informatique et bancaire dans le pays, il est actuellement détenu aux Pays-Bas.

Les Etats-Unis souhaitent désormais l’extradition du suspect, âgé de 26 ans, vers leur territoire, a annoncé ce mardi le ministère américain de la Justice. Selon le communiqué, « Raccoon Infostealer » était loué à des cybercriminels pour 200 dollars par mois, à payer en cryptomonnaie. Le malware était ensuite installé sur l’ordinateur des victimes et collectait des données personnelles.

Une coopération mondiale « cruciale »

La police fédérale américaine (FBI) et des partenaires italiens et néerlandais ont démantelé la structure derrière « Raccoon Infostealer » en mars 2022, et arrêté le jeune Ukrainien à cette occasion. Le FBI a identifié plus de 50 millions d’identifiants, adresses e-mail et numéros de cartes bancaires (entre autres) parmi les données volées.



« Les cybermenaces ne connaissent pas de frontières, ce qui rend la coopération internationale d’autant plus cruciale », a commenté une responsable américaine. Le jeune Ukrainien risque jusqu’à vingt ans de prison aux Etats-Unis. Il a fait appel d’une décision d’un tribunal néerlandais qui, en septembre dernier, a approuvé son extradition vers les Etats-Unis.