20 Minutes : Actualités et infos en direct
FAKE OFFNon, l’identité de l’auteur de l’attaque en Crimée n’a pas été dévoilée

Guerre en Ukraine : Non, l’identité de l’auteur de l’attaque sur le pont de Crimée n’a pas été dévoilée

FAKE OFFSelon certains internautes, la carte d’identité de l’auteur de l’attaque a été retrouvée près du pont
La carte d'identité attribuée à l'auteur de l'attentat est en fait fausse
La carte d'identité attribuée à l'auteur de l'attentat est en fait fausse - Capture d'écran / Twitter
Lina Fourneau

Lina Fourneau

L'essentiel

  • Après l’attaque du pont de Crimée, samedi, plusieurs internautes ont dévoilé la carte d’identité de celui qui serait l’auteur de l’attaque : un certain Semen Hydenko.
  • Sauf que la carte d’identité a été trafiquée, il ne s’agit pas d’une vraie.
  • L’homme sur la photo n’est autre que Sam Hyde, un comédien américain devenu la victime d’un célèbre troll sur Internet lui attribuant de nombreuses attaques terroristes.

C’est une infrastructure importante en Crimée. Ce samedi, le pont au niveau du détroit de Kertch, reliant le territoire annexé à la Russie, a été partiellement détruit par une explosion. Très tôt dans la matinée, une voiture piégée a entraîné l’incendie de sept citernes ferroviaire en direction de la Crimée. D’après le Comité antiterroriste, deux voies routières ont été endommagées, sans toucher l’arche du pont. Selon chef de l’assemblée de Crimée [Un Parlement régional installé par la Russie], Vladimir Konstantinov a attribué l’action à « des vandales ukrainiens ».

Après l’attaque, de nombreuses informations ont été dévoilées notamment sur l’auteur de l’attaque. Si on ignore encore qui ils sont, une carte d’identité circule sur les réseaux sociaux. Elle aurait été retrouvée près de l’attaque. « L’auteur de l’attentat qui a fait exploser le pont de Kertch en Crimée russe était un combattant étranger de l’éminent régiment Azov », indiquait un internaute dimanche, dont le tweet a été aimé 2.000 fois depuis. C’est celle d’un homme dénommé Semen Hydenko, né le 16 avril 1985 et de nationalité ukrainienne. Cheveux mi-longs, barbe fournie… Sa carte d’identité paraît plausible au premier coup d’œil. Sauf que, dans les détails, on remarque assez vite qu’il s’agit d’un photomontage.

FAKE OFF

Premier élément qui ne colle pas, l’homme sur la carte d’identité est torse nu. Un choix plutôt surprenant et même sûrement interdit dans les administrations. Sur la même carte, notre attention s’arrête également à un deuxième élément : la dernière ligne du document où on retrouve le numéro de document. On y lit « 00000000 ». Numéro peu ordinaire pour un document officiel.

En utilisant la recherche d’image inversée, on découvre la même image sur un site dédié aux mèmes, ces petites images humoristiques sur Internet. Etrange. De quoi laisser penser que la carte d’identité n’est qu’une image détournée d’un vrai passeport ukrainien, qu’on peut retrouver sur les sites officiels du pays. Même numéro de passeport « 0000000 », même signature, même numéro de série et date d’expiration.


Une FAKE NEWS A VERIFIER ? PASSEZ PAR WHATSAPP

Les trolls récidivent

Alors qui se trouve sur cette photo ? Ce n’est autre que le comédien américain Sam Hyde, connu pour ses multiples canulars sur Internet. Mais depuis quelques années, ce dernier est aussi célèbre pour d’autres farces, dont il est cette fois la victime. Sur les forums comme 4chan, des trolls le désignent souvent comme l’auteur de multiples attaques terroriste.

Une blague récurrente qui dure depuis 2015 et dont personne ne semble se lasser. « Sam Hyde et autres canulars : de fausses informations sur les pistes de tir au Texas », titrait par exemple le New York Times en novembre 2017. Fusillade d’Orlando, de Las Vegas ou encore assassinat de Shinzo Abe plus récemment… les exemples ne manquent pas.



Sur 4chan et autres nids de trolls, la guerre en Ukraine a été une nouvelle occasion de frapper une nouvelle fois. Dès le début du conflit, le document avait déjà été publié par un compte décrivant Semen Hydenko comme un « leader du régiment Azov ». Le 21 février, ce dernier aurait été tué par les forces de maintien de la paix russes, à Louhansk… ce qui évidemment faux.

Si cette petite blague est redondante chez les mèmeurs, elle peut parfois être prise au sérieux sur les réseaux sociaux. Attention donc, la prochaine fois que vous croisez un « Sam Hyde » auteur d’une attaque… c’est sûrement une mauvaise blague !

Sujets liés