20 Minutes : Actualités et infos en direct
VIOLENCESUne mutinerie dans une prison en Équateur fait 15 morts et 21 blessés

Équateur : Une mutinerie dans une prison surpeuplée fait 15 morts et 21 blessés

VIOLENCES
Les autorités n’ont pas encore réussi à contrôler les violences à l’intérieur du centre pénitentiaire
C'est le septième massacre dans cette prison équatorienne depuis février 2021. (Illustration)
C'est le septième massacre dans cette prison équatorienne depuis février 2021. (Illustration) - ErikaWittlieb/Pixabay / Pixabay
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Quinze détenus ont été tués ce lundi lors d’une mutinerie dans une des plus grandes prisons d’Équateur, où des violences entre gangs ont déjà fait de nombreux morts. Les affrontements entre détenus ont aussi fait 21 blessés selon le dernier bilan.

D'après un communiqué de l’administration pénitentiaire équatorienne (SNAI), « les unités tactiques poursuivaient les opérations pour reprendre le contrôle » du pénitencier ce lundi. Les forces armées sont venues en renfort à l’extérieur de la prison. Sur des images diffusées à la télévision, on voit des détenus grimper sur les toits alors que retentissent des détonations.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


Sept massacres dans la même prison

Selon un responsable de la SNAI, Leandro Norero fait partie des victimes. Surnommé « El Patron », cet homme avait été arrêté en mai pour blanchiment d’argent lors d’une opération où 6,4 millions de dollars, 24 lingots d’or, des armes à feu et des munitions ont été saisis. L’homme, qui risquait également la prison au Pérou, serait devenu l’un des chefs parmi les détenus.

Le président équatorien Guillermo Lasso a présenté ce lundi « un message de condoléances et de solidarité avec les familles de ceux qui sont morts aujourd’hui ». Située en périphérie de la ville de Latacunga, cette prison, l’une des plus importantes du pays, abrite quelque 4.300 prisonniers. Depuis février 2021, elle a connu sept massacres entre détenus ayant fait plus de 400 morts.



Les autorités ont été jusqu’ici incapables de juguler ces violences, souvent perpétrées à l’arme blanche et marquées par des décapitations et autres actes de barbarie. Selon les estimations officielles, les prisons surpeuplées du pays abritent quelque 35.000 prisonniers, dont de nombreux membres de gangs liés au narcotrafic.

Sujets liés