Drame dans un stade en Indonésie : Au moins 32 enfants font partie des victimes

BILAN De nombreux enfants ont été touchés, parmi les 125 spectateurs décédés samedi lors d’un match de football à Malang, sur l’île de Java

J.Lau. avec AFP
— 
Au moins 125 personnes sont décédées samedi soir au stade Kanjuruhan de Malang.
Au moins 125 personnes sont décédées samedi soir au stade Kanjuruhan de Malang. — Bram Yudha/Xinhua/ CHINE NOUVELLE/SIPA

Depuis deux jours et le drame ayant marqué un match de football à Malang (à l’est de l’île de Java), les bilans de victimes communiqués par l’Etat indonésien font systématiquement froid dans le dos. Un responsable du ministère des femmes et de la protection de l’enfance indique ainsi ce lundi qu’au moins 32 enfants sont décédés dans la bousculade meurtrière survenue samedi au stade Kanjuruhan, à la fin du match entre l’Arema FC et Persebaya Surabaya.

« Selon les dernières données dont nous disposons, sur 125 personnes décédées, 32 sont des enfants, dont le plus jeune est un enfant âgé de 2 ou 3 ans », explique ce responsable du ministère indonésien.