Xi Jinping appelle Erdogan à « consolider la confiance politique » entre Pékin et Ankara

Copains Le traitement des Ouïghours a régulièrement parasité la relation entre les deux pays

20 Minutes avec AFP
— 
Xi Jinping et Recep Tayyip Erdogan se sont rencontrés en marge d'un sommet régional à Samarcande.
Xi Jinping et Recep Tayyip Erdogan se sont rencontrés en marge d'un sommet régional à Samarcande. — CHINE NOUVELLE/SIPA

L’Asie pourrait-elle bientôt compter deux grands copains à chacune de ses extrémités ? En marge du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Samarcande, le président chinois Xi Jinping a rencontré vendredi son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Si tous deux échangent régulièrement avec Vladimir Poutine, et refusent de s’aligner sur les sanctions occidentales dans le cadre de la guerre en Ukraine, le dialogue entre Pékin et Ankara ne va pas toujours de soi.

Recep Tayyip Erdogan a plusieurs fois dans le passé signifié à Pékin son souci du bien-être des Ouïghours, une minorité chinoise musulmane et turcophone dont l’essentiel des membres habite dans le Xinjiang. Or la Chine est régulièrement accusée par les organisations de défense des droits de l’Homme d’opprimer cette population. Début septembre, l’ONU a également reconnu dans un rapport que la Chine commettait de « graves violations des droits humains » au Xinjiang, notamment en enferment les Ouïghours dans des camps de travail.

Visés par Emmanuel Macron

Mais Pékin et Ankara ont désormais des intérêts, des alliés et des ennemis communs. La Turquie comme la Chine avaient ainsi été accusées fin août par le président français Emmanuel Macron d’avoir un « agenda d’influence, néocolonial et impérialiste » en Afrique. Ankara avait dénoncé des commentaires « inacceptables » et « malvenus ».



« Les deux parties doivent consolider la confiance politique mutuelle, respecter sincèrement les intérêts fondamentaux de l’autre et consolider les fondements politiques des relations de coopération stratégique sino-turques », a indiqué Xi Jinping, cité par CCTV, à l’issue de son entretien avec Erdogan. « Nous devons nous concentrer sur la coopération en matière de développement et tirer pleinement parti des rôles et des avantages des différents mécanismes de coopération entre nos deux pays. » Le communiqué chinois ne fait aucune mention du Xinjiang ou des Ouïghours.