Etats-Unis : Un gouverneur déporte des migrants vers une île huppée de la côte est

débarquement Un groupe d’une cinquantaine de migrants vénézuéliens est arrivé dans un lieu de villégiature pour les plus fortunés

20 Minutes avec AFP
Le gouverneur de Floride Ron DeSantis, le 7 septembre 2022.
Le gouverneur de Floride Ron DeSantis, le 7 septembre 2022. — Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Ron DeSantis est le dernier responsable politique en date à faire transporter des immigrés vers les bastions démocrates du pays. L’influent gouverneur républicain de Floride a revendiqué mercredi l’envoi de deux avions de migrants vers une île huppée du nord-est des Etats-Unis.

Un groupe d’une cinquantaine de migrants vénézuéliens, dont des enfants, est arrivé mercredi à Martha’s Vineyard, lieu de villégiature pour les plus fortunés ayant accueilli les Kennedy, les Clinton ou les Obama, selon le quotidien local MV Times. Bien que le gouverneur de Floride ait organisé ce transport, les avions de migrants arrivaient du Texas et non de son Etat, selon le journal.

« Beaucoup ne savent pas où ils sont »

« Des migrants sont en train d’être débarqués à Martha’s Vineyard par des vols affrétés depuis le Texas. Beaucoup ne savent pas où ils sont. Ils disent qu’on leur a dit qu’ils recevraient un logement et un emploi », a tweeté mercredi soir un élu démocrate local, Dylan Fernandes.

« Notre île s’est mobilisée » en fournissant lits, repas et soins, a-t-il ajouté, précisant que les habitants n’avaient pas été prévenus à l’avance de cette arrivée. La politique d’immigration, sujet explosif aux Etats-Unis, l’est encore davantage à quelques semaines d’élections de mi-mandat aux lourds enjeux, les républicains accusant le président Joe Biden d’avoir transformé en passoire la frontière avec le Mexique.

Un potentiel rival de Trump

Ron DeSantis, qui a assumé la responsabilité de ce transport par la voix de membres de son équipe, rejoint ainsi un mouvement lancé par les gouverneurs républicains du Texas et de l’Arizona, déterminés à envoyer des migrants vers les villes démocrates du nord et de l’est, dans un geste très politique destiné à leurs électeurs.

Ron DeSantis est en pleine campagne pour sa réélection en novembre. Il est également vu comme un potentiel rival pour l’ancien président Donald Trump dans la course à la Maison-Blanche en 2024. « Les résidents de Martha’s Vineyard devraient être ravis », a ironisé mercredi sur Twitter Christina Pushaw, de l’équipe de communication du gouverneur de Floride. « Les migrants illégaux rendront la ville plus diversifiée, ce qui est une force. Non ? »


« Les leaders démocrates doivent descendre de leur tour d’ivoire »

Le très conservateur gouverneur du Texas Greg Abbott, pionnier de cette initiative et lui aussi en campagne pour sa réélection, a de son côté fait envoyer deux bus de migrants près de la résidence de la vice-présidente démocrate Kamala Harris, arrivés jeudi matin à Washington, selon la chaîne Fox News.

Transporter ces migrants à Martha’s Vineyard et à Washington « était une nécessité », a commenté Andy Biggs, élu républicain d’Arizona à la Chambre des représentants. « Les leaders démocrates doivent descendre de leur tour d’ivoire et affronter la réalité. » Depuis avril, le Texas a envoyé environ 10.000 migrants à Washington, New York et plus récemment Chicago, selon le bureau du gouverneur.