Les Etats-Unis débloquent 52 milliards pour relancer la production des semi-conducteurs

PENURIE Le texte de loi prévoit aussi des dizaines de milliards de dollars pour la recherche et le développement.

20 Minutes avec AFP
Le Japon investit massivement pour contrer la pénurie de semi-conducteurs
Le Japon investit massivement pour contrer la pénurie de semi-conducteurs — Geeko

Plus rares ou presque que la moutarde, les semi-conducteurs pourrissent la vie de nombreux fabricants dans le monde entier. Aussi les Etats-Unis ont-ils décidé d’employer les grands moyens pour accroître leurs capacités de production de ces composants essentiels à de très nombreux produits (ordinateurs, smartphones, aspirateurs, voiture…).

Le président américain Joe Biden a signé mardi une loi qui débloque 52 milliards de dollars de subventions pour relancer la production de semi-conducteurs aux Etats-Unis.

Le démocrate a assuré que cet investissement dans ces pièces au cœur de l’électronique moderne aiderait son pays à gagner « la compétition économique au XXIe siècle ». Le texte prévoit aussi des dizaines de milliards de dollars pour la recherche et le développement.

Un rôle dans l’inflation

Le monde fait en effet face, depuis le début de la pandémie de Covid, à une pénurie de semi-conducteurs, entraînant des ralentissements par exemple dans les usines automobiles, ce qui a fait flamber les prix des voitures.

Quelques heures avant la signature de cette loi, l’entreprise informatique américaine Micron avait annoncé un investissement de 40 milliards de dollars dans la fabrication de semi-conducteurs aux États-Unis. Cette somme est un « élément-clé » du projet d’investissement mondial de 150 milliards de dollars, qui avait été avancé par le groupe en octobre.

L’investissement sera en partie financé par « les subventions et les crédits d’impôts prévus » par la loi ratifiée ce mardi après-midi par le président américain Joe Biden.

Le PDG de Micron Sanjay Mehrota, présent aux côtés de Joe Biden pour la signature, a salué « une étape importante vers la consolidation du leadership américain en matière de semi-conducteurs pour les décennies à venir ».

Micron revendique ainsi « le plus important (investissement) dans la fabrication de puces de l’histoire des États-Unis », et indique que cela permettra, à terme, de créer « jusqu’à 40.000 nouveaux emplois américains, dont environ 5.000 rôles techniques et opérationnels hautement rémunérés au sein de Micron ».

« Cette loi permettra à Micron de faire passer la production nationale de mémoire de moins de 2 % à 10 % du marché mondial au cours de la prochaine décennie, faisant des États-Unis le siège de la fabrication et de la recherche et développement de mémoire les plus avancées au monde », a encore salué le PDG de Micron.