41 morts dans un attentat suicide, six dans l'attaque du consulat américain

PAKISTAN L'attaque du consulat a été revendiquée par les talibans pakistanais...

Avec agence

— 

Des soldats pakistanais prennent position devant le consulat américain à Peshawar (Pakistan) après une série d'attaques, le 5 avril 2010.
Des soldats pakistanais prennent position devant le consulat américain à Peshawar (Pakistan) après une série d'attaques, le 5 avril 2010. — A. MAJEED/AFP

Confusion au Pakistan, alors qu’au moins 41 personnes ont été tuées lundi par la bombe d'un kamikaze lors d'un meeting politique et qu’une tentative d'attaque contre le consulat des Etats-Unis dans la capitale provinciale Peshawar a fait 11 morts, dont six assaillants. L'opération contre le consulat a été revendiquée dans un appel téléphonique par un porte-parole des talibans pakistanais.

A Timargarah, dans le district du Lower Dir de la vallée de Swat, un kamikaze à pied a fait exploser sa bombe devant la tribune d'un meeting en plein air du Parti national Awami (ANP), mouvement laïc majoritaire à l'Assemblée de la Province de la Frontière du Nord-Ouest (NWFP), et qui dirige l'exécutif à Peshawar. Au moins 41 personnes ont été tuées et plus de 80 blessées, selon la police.

 

Attaque du consulat américain

Un peu plus tard, des assaillants lourdement armés ont tenté de prendre d'assaut le consulat des Etats-Unis pourtant fortement gardé dans un quartier militaire de Peshawar. Au moins deux gardes de sécurité pakistanais employés par les Etats-Unis ont été tués et de nombreux autres blessés, a annoncé l'ambassade des Etats-Unis à Islamabad.

L'assaut a été lancé par 10 à 15 «insurgés islamistes» arrivés dans deux véhicules 4x4 pick-ups, a expliqué à l'AFP Ghulam Hussain, un responsable de la police de cette ville de quelque 2,5 millions d'habitants. «L'un d'eux a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui à la barrière d'entrée et des policiers de faction ont ouvert le feu sur les assaillants», a-t-il raconté. «D'autres explosions ont suivi», a-t-il ajouté.

«Ils ont essayé de pénétrer dans le consulat, mais la situation est maintenant sous contrôle, les forces de sécurité ont tué quatre assaillants», a précisé Bashir Ahmed Bilour, un ministre provincial, en milieu d'après-midi. Un policier et un autre homme ont également été tués, selon lui.

Ces attaques ont été perpétrées non loin des zones tribales où l'armée combat les talibans alliés à Al-Qaïda, responsables d'une vague d'attentats suicide et d'attaques commando ayant fait plus de 3.200 morts dans tout le pays en un peu plus de deux ans et demi.