Guinée-Bissau: flou autour de la situation du Premier ministre

AFRIQUE Jeudi matin, il avait été arrêté par des militaires, puis reconduit chez lui. Maintenant, on le menace...

Avec agence

— 

17h22: Bernard Kouchner dénonce un «coup d'état».

Le chef d'état-major de l'armée de Guinée-Bissau, le général José Zamora Induta et une «quarantaine d'officiers» ont été arrêtés par des militaires jeudi à Bissau, selon une source militaire. Dans la matinée, le Premier ministre de Guinée-Bissau, Carlos Gomes Junior, avait été arrêté jeudi matin à Bissau par des «jeunes soldats», selon une source militaire. Un peu plus tard, il avait été reconduit chez lui par ces mêmes militaires, alors qu'un chef militaire menacerait de tuer le Premier ministre.

Le chef d'état-major adjoint de l'armée en Guinée-Bissau, le général Antonio Indjai, a été «désigné pour gérer la situation» dans le pays.

Des militaires étaient visibles jeudi matin autour des casernes et la radio nationale a interrompu ses programmes pour diffuser de la musique militaire.