Enquête après l'explosion du pneu d'un Airbus A380

TRANSPORTS Des témoins ont vu des flammes et entendu un grand bruit à l'atterrissage...

Avec agence

— 

Un Airbus A380 de la compagnie aérienne australienne Qantas.
Un Airbus A380 de la compagnie aérienne australienne Qantas. — REUTERS/Mark Horsburgh

Nouveau revers pour l’A380? La compagnie aérienne australienne Qantas  a annoncé jeudi qu'elle enquêtait sur un incident survenu mercredi impliquant un de ses Airbus A380 dont les pneus ont été endommagés à l'atterrissage sur l'aéroport de Sydney.

Des témoins ont raconté avoir vu des flammes et entendu un grand bruit au moment où l'avion se posait mercredi soir, tandis que la presse locale a fait état de l'éclatement de deux pneus.

Des images ont également montré des éclairs lumineux sous l'avion.

 

Aucun blessé

Aucun des 244 passagers n'a été été blessé après cet incident qui survenait au lendemain d'une surchauffe de moteur sur un Boeing 747, contraint de rebrousser chemin peu après son départ de Sydney à destination de Singapour.

«Lors de l'atterrissage hier soir, deux pneus ont été endommagés. L'avion a été examiné sur le tarmac par les ingénieurs, où il a été établi que l'appareil ne pouvait être remorqué jusqu'à sa porte», a déclaré une porte-parole de Qantas.

«La première fois que ça arrive»

Elle a affirmé que cet incident n'avait «aucun lien» avec celui de mardi. «C'est la première fois que cela arrive avec un de nos A380», a-t-elle dit.

Un des personnels de l'aéroport interrogé par le quotidien Sydney Daily Telegraph a affirmé redouter le pire en assistant à la scène.

«J'ai cru qu'il s'agissait d'un grave accident, il y avait des flammes et des étincelles qui jaillissaient de partout», a-t-il raconté. «Et le bruit était assourdissant, comme ceux de canons».