Scandales de pédophilie: Un avocat américain veut faire témoigner Benoît XVI

JUSTICE William McMurry estime que le Vatican était au courant depuis longtemps de plusieurs scandales d'enfants violés par des prêtres...

P.B. avec agence

— 

Le pape Benoit XVI célèbre la messe de Noël dans la basilique St-Pierre de Rome, le 24 décembre 2009.
Le pape Benoit XVI célèbre la messe de Noël dans la basilique St-Pierre de Rome, le 24 décembre 2009. — Max Rossi / Reuters

William McMurry accuse. Selon lui, avant de devenir pape, Benoît XVI a «découragé les procureurs de poursuivre les prêtres mis en cause et a encouragé le silence pour protéger la réputation de l'Eglise catholique». En conséquence, cet avocat américain a déposé une requête devant un tribunal du Kentucky pour obtenir que le souverain pontif témoigne sous serment dans le cadre de plusieurs dossiers de prêtres accusés de pédophilie aux Etats-Unis, a-t-il indiqué mercredi à l'AFP.

Selon la requête, dont l'AFP s'est procuré copie, Benoît XVI était au courant de ce qu'il se passait aux Etats-Unis alors qu'il était encore le cardinal Ratzinger et qu'il présidait la Congrégation de la doctrine de la foi –pendant les 24 ans qui ont précédé son accession à la papauté.

La congrégation pour la doctrine de la foi avait la responsabilité du dépistage de ces affaires et recevait également les plaintes des évêques américains aux prise avec des prêtres incriminés dans divers diocèses», a ajouté William. McMurry.

«Le voile du secret»

Dans sa requête, il explique qu'un ensemble de documents révélés la semaine dernière par le New York Times «démontrent sans équivoque le lien du Pape Benoît XVI, ancien cardinal Ratzinger, avec les viols et violences sexuelles dont ont été victimes des enfants aux Etats-Unis».

«Ces documents désignent directement l'implication du Pape Benoît XVI dans la décision du Saint-Siège d'apposer le voile du secret sur les débordements de son clergé aux Etats-Unis», selon le document. Le quotidien américain a publié plusieurs lettres et documents montrant qu'alors qu'il était à la tête de la Congrégation de la doctrine de la foi, Benoît XVI avait été alerté sur l'affaire du prêtre Lawrence Murphy accusé d'avoir violenté au moins 200 jeunes garçons dans une école pour sourds du Wisconsin .

Depuis la publication de ces documents, plusieurs autres victimes de viols ont mis directement en accusation le silence du cardinal Ratzinger.