Le casino de Bâle braqué par un commando armé dimanche matin

FAIT DIVERS Plusieurs centaines de milliers de francs suisses de butin...

Avec agence

— 

DERNIERE INFO 19h49: la police française lance un appel à témoin

Un commando d'une dizaine d'hommes cagoulés et armés de pistolets mitrailleurs a braqué dimanche un casino à Bâle, près de la frontière française, dérobant plusieurs centaines de milliers de francs suisses avant de passer en France. 

La police recherche des témoins qui auraient vu deux grosses cylindrées noires immatriculées en France, probablement des Audi, entre 04h15 et 04h30 à Saint-Louis, commune du Haut-Rhin située à environ trois kilomètres de la frontière franco-suisse.

«Bien que les malfaiteurs ont tiré plusieurs coups de feu, personne heureusement n'a été blessé», ont déclaré les services du procureur de Bâle dans un communiqué.

 600 employés et clients

 «Toutefois, des clients et un membre du personnel de sécurité ont été légèrement blessés après avoir été tabassés par les malfaiteurs», ont-ils précisé.

 Le groupe d'hommes parlant français est arrivé à bord de deux Audi grises immatriculées en France vers 04H00 alors que le casino s'apprêtait à fermer.

 Fuite en France

 L'un d'entre eux a alors enfoncé la porte, tandis que les autres sont entrés dans le casino armés de fusils mitrailleurs et de pistolets. Quelque 600 employés et clients se trouvaient à l'intérieur et ils se sont vus intimer l'ordre de s'allonger sur le sol.

 Les malfaiteurs se sont ensuite divisés en deux groupes: l'un est descendu au sous-sol pour tenter d'ouvrir les coffres-forts, l'autre est monté à l'étage pour vider les caisses, selon la police et la gendarmerie françaises. Le premier groupe n'a pas réussi dans son entreprise mais le second a mis la main sur plusieurs centaines de milliers de francs suisses (1 franc suisse = 0,70 euro).

 Les malfaiteurs sont ensuite remontés dans leurs voitures, apparemment immatriculées dans le département du Bas-Rhin, selon les autorités françaises, et ils ont pu prendre la fuite avec leur butin en passant la frontière franco-suisse par la Flughafenstrasse («Rue de l'aéroport»), qui longe l'Euroairport de Bâle-Mulhouse.

 Deux semaines après un braquage à Genève

 «Comment les malfaiteurs ont pu quitter Flughafenstrasse, qui est sur le sol français, fait l'objet d'une enquête menée conjointement avec les autorités françaises», précise le communiqué suisse.

 Ce braquage est intervenu deux semaines après celui d'un casino à Genève. Le 19 mars, la police avait annoncé l'arrestation d'un Français de 20 ans résidant en Allemagne, qui avait braqué le casino armé d'un fusil mitrailleur.

 L'homme s'était enfui à bord de sa voiture qui avait été retrouvée à Genève. La police avait pu l'arrêter après avoir identifié le véhicule.